ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEUR·E·S ET
PROFESSIONNEL·LE·S

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

ArcelorMittal: 205 millions $ pour réduire les GES à l’usine de Port-Cartier

Mis à jour le 22 juil 2022
par Patrick Pierra

(Source: ArcelorMittal)

  • Le PDG du plus grand groupe sidérurgique mondial, ArcelorMittal, a annoncé à Glasgow, à la Cop26, un investissement de 205 millions $ dans l’usine du groupe à Port-Cartier, sur la Côte-Nord.
  • L’usine va modifier sa façon de fabriquer des boulettes de fer pour la rendre moins polluante. Dès l’entrée en fonction du nouveau procédé, prévue en 2025, il permettrait à l’usine de réduire de près du quart ses émissions de gaz à effet de serre.

La réduction attendue serait de 200 000 tonnes de CO2 par an, soit l’équivalent de 57 000 véhicules retirés de la circulation.

L’impact environnemental positif de ce changement serait cependant beaucoup plus considérable dans la suite de la chaîne de production de l’acier.

  • Selon la société, les nouvelles boulettes de fer, dites «à réduction directe», pourront être utilisées pour produire de l’acier dans des fournaises à arc électrique.
  • Or, ces fournaises seraient moins polluantes que les hauts fourneaux encore largement utilisés actuellement.

ArcelorMittal estime que les aciéries qui utiliseront les nouvelles boulettes pourront collectivement réduire leurs émissions de GES de 2,7 mégatonnes par année, ce qui serait l’équivalent de retirer plus de 750 000 autos de la circulation. 

Québec va subventionner l’investissement d’ArcelorMittal, en lui offrant un rabais sur 6 ans de 80 millions $ sur ses coûts d’électricité.

Patrick Pierra