ENTREPRENEURS, PROFESSIONNELS, INVESTISSEURS ENTREPRENEUR·ES et
PROFESSIONNEL·LES

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement du lundi au vendredi:

et un samedi par mois:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

InfoBref vous est offert gratuitement grâce au soutien de:

Les anges investisseurs québécois ont investi presque 4 fois plus l’an dernier

Mis à jour le 29 sept. 2022
par Félix Côté
Les anges investisseurs québécois ont investi presque 4 fois plus l’an dernier

(Source: Unsplash)

  • Les investisseurs providentiels du Québec ont investi un peu plus de 85 millions $ dans des startups canadiennes l’an dernier, selon le dernier rapport annuel de la National Angel Capital Organization (Naco), l’association des groupes d’anges canadiens. 
  • C’est presque 4 fois plus que les 22 millions $ investis l’année précédente. La contribution des anges québécois représente près du tiers du total des investissements providentiels canadiens faits au Canada. 

Les investisseurs providentiels (ou anges investisseurs) sont des personnes qui investissent leurs propres capitaux dans des startups. 

  • Ils sont souvent les premiers investisseurs en capital-actions dans ces entreprises en démarrage.

Dans l’ensemble du Canada, les anges investisseurs canadiens ont investi le montant record de 262 millions $ l’an dernier, soit 2,5 fois plus que les 103 millions investis en 2020. 

  • Le précédent record, de 164 millions $, avait été établi en 2019. 

Le nombre d’investissements providentiels a lui aussi augmenté. Il est passé de 416 en 2020 à 635 l’an dernier. 


Pour l’essentiel des nouvelles et tendances en affaires, finances et technologies, abonnez-vous ici aux infolettres gratuites d’InfoBref ou en cliquant le bouton Infolettres en haut à droite


Les femmes sont de plus en plus actives dans le milieu, souligne le rapport. 

Elles représentaient l’an dernier 27% des membres de groupes d’investisseurs providentiels. 

  • La proportion était presque 2 fois moindre, 14%, en 2017. 
Félix Côté