ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS Entrepreneurs, gestionnaires et professionnels du Québec

Voici l’info qu’il vous faut: pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour en semaine

Alerte au Royaume-Uni: doit-on s’inquiéter des mutations du coronavirus?

Publié le 20 déc 2020
par Johanna Sabys

(Source: Pixabay)

  • Une nouvelle souche du virus, plus contagieuse, sévit au Royaume-Uni: l’Europe a suspendu ses vols vers le pays, suivant les recommandations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). 
  • Cette nouvelle forme du virus pourrait être plus difficile à diagnostiquer, mais rien n’indique, pour l’instant, que les vaccins seraient moins efficaces contre elle. 

Le premier ministre britannique Boris Johnson a annoncé samedi au Royaume-Uni le confinement le plus strict depuis le début de la pandémie, en soulignant que le pays affronte une nouvelle souche du Coronavirus.

  • Jusqu’à 70% plus contagieuse, elle serait désormais la forme dominante du virus dans le pays. 
  • C’est elle qui aurait entraîné une hausse importante du nombre d’hospitalisations en décembre.
  • Selon l’OMS, cette nouvelle forme du virus pourrait même affecter l’efficacité de certaines méthodes de diagnostic.

Des mutations similaires du virus sont apparues ailleurs.

  • L’Afrique du Sud a signalé une mutation qui serait également à l’origine d’un plus grand nombre de contagions.
  • Quelques cas ont été rapportés au Danemark, aux Pays-Bas, en Italie et en Australie. 

Les scientifiques s’inquiètent, mais ne sont pas surpris.

  • Depuis le printemps dernier, les chercheurs ont enregistré des milliers de modifications dans le matériel génétique du virus.
  • Ils s’attendent à ce que le virus mute pour se propager plus facilement ou pour devenir plus résistant. 

Mais rien n’indique encore que la forme du virus qui sévit au Royaume-Uni résistera mieux aux vaccins.

  • Plusieurs experts affirment qu’il faudrait des années pour que le virus évolue suffisamment pour rendre les vaccins actuels impuissants.

De plus, la technologie utilisée par les vaccins Pfizer et Moderna est beaucoup plus facile à ajuster à des mutations du virus que les vaccins conventionnels. 

Johanna Sabys