ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEUR·E·S ET
PROFESSIONNEL·LE·S

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

Plus de 60% des Albertains veulent abolir le programme de péréquation

Publié le 26 oct. 2021
par Johanna Sabys

(Source: Gouvernement de l’Alberta)

  • Les électeurs albertains ont voté à 61,7% en faveur du retrait de la péréquation de la Constitution canadienne [détails sur le référendum et la péréquation dans notre bulletin du 18 octobre] 
  • Le gouvernement albertain espère maintenant négocier avec Ottawa une révision du programme de péréquation. Mais ce vote provincial n’engage en rien le gouvernement fédéral, qui n’a pas encore commenté ce résultat.

Le Québec est la cible du gouvernement albertain. 

Le premier ministre Jason Kenney a rappelé hier que le Québec reçoit 13 milliards $ par an grâce au programme de péréquation. 

  • Et ce, alors que le Québec, dit-il, a «un veto sur les projets d’oléoduc et de gazoduc et refuse de développer ses propres ressources».

L’Alberta veut pouvoir compter sur de nouvelles ressources.

  • Si Ottawa et les autres provinces veulent bénéficier des ressources albertaines, Jason Kenney croit que le gouvernement fédéral doit permettre à l’Alberta de les développer pour faire croître son économie.  
  • Jusqu’ici, selon Kenney, l’Alberta fait plutôt face à une série de lois environnementales qui minent son économie.
Johanna Sabys