ENTREPRENEURS, PROFESSIONNELS, INVESTISSEURS ENTREPRENEUR·ES et
PROFESSIONNEL·LES

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement du lundi au vendredi:

et un samedi par mois:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

InfoBref vous est offert gratuitement grâce au soutien de:

Un plus grand nombre de Québécois ont recours à de l’aide alimentaire

Mis à jour le 29 oct. 2021
par Félix Côté
Un plus grand nombre de Québécois ont recours à de l’aide alimentaire

(Source: Unsplash)

  • Les banques alimentaires du Québec ont aidé en moyenne chaque mois 22% plus de personnes cette année qu’elles ne l’ont fait en 2019, selon le Bilan-Faim 2021, une étude menée par le réseau de Banques alimentaires du Québec.
  • «Dès le début de la pandémie, on a observé une hausse de 30% à 50% des demandes d’aide alimentaire», a dit à InfoBref Martin Munger, directeur général de Banques alimentaires du Québec.

600 000 Québécois par mois ont recours à l’aide alimentaire. 

  • «La pandémie a fragilisé les besoins alimentaires des plus vulnérables», explique Martin Munger. 
  • «Ceux qui travaillent, qui gagnent un salaire, sont de plus en plus touchés», précise-t-il. 

Le nombre de travailleurs ayant recourt à des paniers de provisions a augmenté de 40% entre 2019 et 2021, ce que le Bilan-Faim 2021 explique notamment par l’augmentation du coût de la vie.

Beaucoup de bénévoles ont cessé d’aider les banques alimentaires depuis le début de la pandémie. 

  • Plusieurs anciens bénévoles étaient des personnes âgées qui ont voulu s’éloigner des risques associés à la pandémie. 
  • «On a dû s’adapter et faire preuve de créativité pour continuer à répondre à la demande», raconte Martin Munger. 

Ainsi, la demande totale pour les paniers de provisions, demande provenant des travailleurs et des autres catégories de population, a augmenté de 37% par rapport à 2019, alors que les autres formes d’aide comme le service de repas, préparés par des bénévoles et généralement consommés sur place, ont diminué.  

Félix Côté