ENTREPRENEURS, PROFESSIONNELS, INVESTISSEURS ENTREPRENEUR·ES et
PROFESSIONNEL·LES

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement du lundi au vendredi:

et un samedi par mois:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

InfoBref vous est offert gratuitement grâce au soutien de:

Une hausse des taux d’intérêt rendrait les logements moins abordables à Montréal

Mis à jour le 14 mai 2022
par Félix Côté
Une hausse des taux d’intérêt rendrait les logements moins abordables à Montréal

(Source: Unsplash)

  • Les logements étaient encore assez abordables à Montréal au premier trimestre, selon un rapport de la Banque Nationale publié mardi. Mais une éventuelle remontée des taux d’intérêt pourrait nuire à la capacité des Montréalais d’acheter des maisons, surtout si les prix continuent d’augmenter rapidement.
  • Les taux d’intérêt ont déjà augmenté de 0,35% depuis février. De plus, les prix des maisons à Montréal ont grimpé de 32% dans la dernière année, selon les statistiques de l’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec. Le prix médian était de 481 000 $ en mars dernier.

En revanche, l’indice d’«abordabilité» que calcule la Banque Nationale et qui permet de comparer le coût du logement au revenu moyen dans plusieurs villes canadiennes n’a pratiquement pas bougé dans la Métropole au cours des douze derniers mois.

  • Dans l’ensemble, les Montréalais propriétaires ont consacré une moyenne de 30% de leurs revenus bruts au paiement de leur hypothèque (condo ou maison), ce qui équivaut au pourcentage moyen depuis l’an 2000 dans la métropole.
  • C’est peu, comparativement aux villes de Toronto ou Vancouver, où les résidents doivent consacrer respectivement une moyenne de 56% et 64% de leurs revenus bruts à payer leur hypothèque. 
Félix Côté