À cause de la pandémie, le revenu des salariés a été amputé de 10% en 2020

par Alain McKenna
  • À l’échelle mondiale, cela équivaut à une perte de richesse de 3500 milliards de dollars US, calcule l’Organisation internationale du travail.
  • Les patrons, eux, demeurent optimistes: la reprise sera plus importante d’ici la fin de 2021 que l’a été le recul des neuf premiers mois de 2020.

Pour son rapport trimestriel sur le monde des affaires, l’OIT a sondé des dirigeants d’entreprises sur tous les continents. Voici l’essentiel de ce sondage:

  • 24% d’entre eux disent ne pas avoir été affectés par la COVID-19 et prévoient une croissance en 2021;
  • 40% pensent que leur entreprise aura rattrapé le retard pris en 2020 avant la fin 2021.
  • 36% prédisent une reprise plus lente, qui s’étirera jusqu’en 2022 ou même plus tard.

«Les dirigeants sont optimistes même si la reprise demeure fragile. C’est pourquoi nous incitons les autorités à prolonger leur aide aux travailleurs et aux petites entreprises, et à investir davantage dans l’éducation, la formation et l’intégration des minorités», conclut l’OIT.

Alain McKenna

Dernières nouvelles