Vous risquez moins d’attraper la COVID-19 dans le métro qu’au bureau

par Alain McKenna

Le métro de Montréal (image: STM)

  • Les usagers courent «très peu de risques» de contracter le coronavirus dans le transport en commun, selon une étude de l’American Public Transportation Association.
  • L’agence contredit plusieurs études précédentes en affirmant que le virus se propage plutôt là où les gens passent beaucoup de temps: dans l’avion, les autobus touristiques ou même au bureau.

L’agence américaine a compilé les données provenant de plusieurs villes dans le monde où le réseau de transport en commun est très achalandé.

  • Elle ne dénote «aucune corrélation entre l’utilisation du transport public et la propagation du virus» dans ces villes.
  • En fait, les travailleurs ont davantage de chances de se faire transmettre le virus par des collègues de bureau que par des gens croisés dans le métro, conclut-elle.

Les sociétés de transport vont pousser un soupir de soulagement: cette étude pourrait rassurer les nombreux usagers qui ont abandonné le métro et l’autobus par crainte d’y attraper le coronavirus.

Alain McKenna
Vous risquez moins d’attraper la COVID-19 dans le métro qu’au bureau

Le métro de Montréal (image: STM)

Dernières nouvelles