ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEUR·E·S ET
PROFESSIONNEL·LE·S

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

La Caisse de dépôt a commencé la semaine du mauvais pied

Mis à jour le 24 juil 2022
par Félix Côté

(Source: CDPQ)

  • La Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) est au centre de deux possibles scandales, qui ont été révélés par des médias en début de semaine.  
  • D’une part, les bureaux de la Caisse ont été la cible d’une perquisition de l’Autorité des marchés financiers (AMF) en 2020. D’autre part, la Caisse aurait possiblement camouflé un conflit d’intérêts impliquant un de ses hauts dirigeants.

L’AMF a perquisitionné la CDPQ en janvier 2020 en raison de l’implication de l’un des anciens vice-présidents de la Caisse dans une affaire de délits d’initiés.

Cet ancien vice-président est soupçonné d’avoir divulgué de l’information privilégiée et confidentielle sur Colabor (TSX: GCL), un distributeur alimentaire canadien dont la Caisse détenait 8% des actions au 31 décembre dernier [détails dans La Presse]. 

La Caisse aurait, par ailleurs, camouflé en 2019 un conflit d’intérêts qui a impliqué l’un de ses vice-présidents.

Celui-ci avait des intérêts financiers dans un centre commercial de Terrebonne auquel la Caisse a prêté plusieurs millions $ [détails dans le Journal de Montréal].

Félix Côté