ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEUR·E·S ET
PROFESSIONNEL·LE·S

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

Les aliments transformés sont beaucoup moins payants pour les agriculteurs

Publié le 19 mai 2022
par Félix Côté

(Source : Unsplash)

  • Les agriculteurs canadiens gagnent beaucoup moins d’argent lorsque leurs fruits et légumes servent à produire des aliments transformés plutôt que d’être directement vendus aux consommateurs. 
  • C’est le constat auquel arrive une équipe de l’Université de Montréal, dans une recherche préparée pour la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC. 

Lorsqu’un agriculteur vend ses produits directement aux consommateurs, il reçoit de 3 à 8 fois plus de revenus que si ses produits servent d’ingrédients pour fabriquer des produits alimentaires «ultra-transformés». 

Montant moyen que reçoivent les agriculteurs canadiens pour chaque dollar dépensé par les consommateurs:

Pour des produits agricoles frais

  • pommes de terre fraiches: 21 cents
  • légumes frais: 13 cents
  • noix: 5 cents

Pour des produits ultratransformés qui utilisent des produits agricoles canadiens comme ingrédients

  • biscuits, craquelins, produits sucrés et grignotines: 2 cents
  • jus de fruit ou de légumes: 1 cent

Les aliments ultratransformés et à faible valeur nutritive représentent presque la moitié des calories totales consommées chaque jour par la population canadienne, soulignent les chercheurs.

Félix Côté