ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEURS ET
PROFESSIONNELS

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos bulletins d’information. Vous ne recevrez pas de courriels de partenaires commerciaux et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

Vivre décemment est moins cher à Trois-Rivières, plus couteux à Sept-Îles

Publié le 5 mai 2022
par Félix Côté

(Source: Unsplash)

  • Pour vivre de façon décente, un couple québécois avec 2 enfants en CPE devrait avoir un revenu familial annuel après impôt d’au moins 70 322 $ s’il réside à Sept-Îles, sur la Côte-Nord.
  • C’est ce que calcule l’Institut de recherche et d’informations socioéconomiques (Iris) dans son rapport annuel sur l’indice du revenu viable au Québec. Parmi les 7 municipalités étudiées, Sept-Îles est celle où vivre hors de la pauvreté coute le plus cher.

Chaque année, l’Iris calcule un «revenu viable» qui permet de «vivre dignement». 

  • Ce revenu est calculé après impôt.
  • Il tient compte de plusieurs dépenses, dont le logement, le transport et l’alimentation.
  • Il comprend une marge de sécurité pour faire face aux imprévus.

Comme le cout des dépenses prévues dans cette évaluation varie d’un endroit à l’autre, le revenu viable minimum varie aussi: il est plus élevé là où la vie coute plus cher

Revenu viable minimum pour une famille de 2 adultes avec 2 enfants en CPE en 2022, selon l’Iris:

  • Trois-Rivières: 61 385 $
  • Saguenay: 61 662 $
  • Sherbrooke: 62 131 $
  • Québec: 64 358 $
  • Montréal: 65 033 $
  • Gatineau: 65 743 $
  • Sept-Îles: 70 322 $
Félix Côté

Dernières nouvelles