ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEUR·E·S ET
PROFESSIONNEL·LE·S

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

Québec injectera 52 millions $ pour prévenir la criminalité

Mis à jour le 8 déc 2021
par Johanna Sabys

La mairesse Valérie Plante, la ministre responsable de la Métropole et de la région de Montréal Chantal Rouleau, Geneviève Guilbault, le ministre responsable des Affaires autochtones Ian Lafrenière et le directeur du SPVM Sylvain Caron (Source: compte Twitter de Geneviève Guilbault)

  • Le gouvernement promet d’investir presque 52 millions $ sur 5 ans afin d’agir en amont pour lutter contre les armes à feu et la criminalité. 
  • Le plan de prévention présenté dimanche par la vice-première ministre et ministre de la Sécurité publique Geneviève Guilbault prévoit 6 mesures, dont plus de 20 millions $ pour les organismes communautaires. La moitié du budget total sera allouée à Montréal. 

«On a beau mettre tous les policiers du monde, le jour où l’arme se retrouve dans les mains d’un jeune de 15 ans, c’est un problème de société», affirme la ministre de la Sécurité publique. 

En septembre, Geneviève Guilbault avait annoncé un investissement de 90 millions $ dans l’opération Centaure. 

  • Cette opération avait pour principales missions de renforcer les corps de police et de perturber les approvisionnements illégaux d’armes à feu [détails (24 septembre)]. 

Québec octroie

  • 20 millions $ pour financer les organismes communautaires de travail de rue;
  • 11 millions $ pour prévenir la délinquance – par le sport, les arts et la culture; et 
  • 9 millions $ supplémentaires pour financer la prévention de la criminalité. 

La métropole recevra 28 millions $, dont: 

  • 8 millions $ au Comité stratégique en sécurité urbaine de la Ville;
  • 7 millions $ pour les organismes communautaires de travail de rue; 
  • 5,6 millions $ pour la prévention de la délinquance; et 
  • 366 000 $ pour créer un poste de conseiller au développement communautaire autochtone au Service de police de Montréal (SPVM).
Johanna Sabys