ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS Entrepreneurs, gestionnaires et professionnels du Québec

Voici l’info qu’il vous faut: pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour en semaine

Préparez-vous à payer plus cher pour votre sans-fil l’année prochaine

Publié le 24 nov. 2020
par Alain McKenna

(Source: Pixabay)

  • Leurs clients n’ayant à peu près pas voyagé, les fournisseurs de téléphonie sans-fil ont vu les revenus provenant des frais d’itinérance fondre en 2020.
  • Ils ont aussi eu plus de difficulté à recruter de nouveaux clients, si bien qu’ils pourraient tenter de se reprendre en faisant monter la facture mensuelle des clients qu’ils ont déjà.

Dans le sans-fil, deux statistiques permettent de juger de la santé financière d’un fournisseur:

  • le nombre de nouveaux abonnés,
  • le revenu moyen par abonné.

Pour les nouveaux abonnés, depuis des années, les fournisseurs canadiens misent surtout sur l’immigration.

  • Or, en raison de la pandémie, l’immigration a été réduite à une fraction de ce qu’elle est normalement, cette année.
  • Ottawa a haussé ses cibles pour les années à venir, mais l’impact ne se fera pas sentir avant la fin 2021.

Le revenu moyen par abonné, pour sa part, est composé de frais d’itinérance et de dépassement des limites du forfait, ainsi que des services qui composent ce forfait (appels vocaux, données mobiles, etc.).

  • Ce revenu par abonné a lui aussi chuté en 2020.

Pour augmenter leurs revenus en 2021, comme ils peuvent difficilement ajouter de nouveaux abonnés, les fournisseurs proposeront probablement moins de spéciaux, écrit Jeff Fan, analyste pour la Banque Scotia, dans une note aux investisseurs.

  • «Jusqu’à ce que les frontières rouvrent, il semble improbable de voir plus de concurrence dans ce marché.»
Alain McKenna