ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEUR·E·S ET
PROFESSIONNEL·LE·S

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

Le Parti libéral du Québec a failli perdre un autre député

Publié le 15 nov. 2022
par Johanna Sabys

Dominique Anglade et Marie-Claude Nichols (Capture d’écran de la vidéo de son assermentation)

  • La députée de Vaudreuil Marie-Claude Nichols a annoncé ce matin au 98,5 FM qu’elle ne réintégrerait pas le caucus libéral, malgré les excuses que lui a présentées le chef par intérim du PLQ Marc Tanguay. 
  • Marc Tanguay avait proposé à Nichols d’occuper pendant 2 ans le poste de 3e vice-présidente de l’Assemblée nationale, poste qu’elle convoitait, avant de céder ensuite sa place au député qu’avait choisi Dominique Anglade, Frantz Benjamin.

Benjamin n’était pas d’accord avec cette proposition

Frantz Benjamin a dit hier soir à la Presse Canadienne qu’il n’acceptait pas de perdre le poste qui lui avait été offert par l’ancienne cheffe libérale, puis confirmé par Tanguay.

  • Il a ajouté que, dans ces circonstances, il entamait une réflexion sur son avenir politique. 

Face à la réaction de Benjamin, Tanguay a finalement retiré sa proposition.

Nichols dit qu’elle attendra de connaitre le prochain chef du PLQ pour réévaluer sa décision. 

  • La députée a indiqué ce matin qu’elle avait appris dans les médias que la proposition que lui avait faite Tanguay ne fonctionnait plus. 
  • Elle a expliqué qu’elle ne pouvait pas retourner dans le parti après que l’entente négociée avec son chef par intérim ait été «torpillée». 
Johanna Sabys