ENTREPRENEURS, PROFESSIONNELS et INVESTISSEURS ENTREPRENEUR·ES et
PROFESSIONNEL·LES

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement du lundi au vendredi:

et chaque samedi:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

À Ottawa, la police annonce une intervention imminente, les occupants ne bougent pas

Publié le 17 fév 2022
par Patrick Pierra
À Ottawa, la police annonce une intervention imminente, les occupants ne bougent pas

Steve Bell, chef intérimaire de la police d’Ottawa [source: diffusion en direct sur CTV News]

  • Les effectifs policiers sont plus nombreux aujourd’hui au centre de la capitale fédérale. Les policiers ont érigé des barrages qui bloquent plusieurs accès au centre-ville, pour empêcher de nouveaux manifestants de s’ajouter à ceux qui y sont déjà installés, ou de prendre leur relève.
  • La police a également installé des clôtures autour de plusieurs édifices gouvernementaux. Une intervention policière se prépare. Mais, cet après-midi, les camionneurs et autres protestataires qui occupent le centre-ville depuis maintenant 3 semaines ne semblaient pas prêts à décamper.

Le chef intérimaire de la police d’Ottawa avait déjà monté le ton hier.

  • «Certaines des techniques que nous avons le droit d’employer et que nous sommes prêts à employer ne sont pas vues couramment à Ottawa», avait-il dit. «Mais nous sommes disposés à y avoir recours au besoin (…).»

Cet après-midi, il a annoncé en conférence de presse qu’une intervention était imminente.

Plusieurs médias affirment que la Sûreté du Québec (SQ) va prêter main-forte à la police provinciale de l’Ontario.

  • Des policiers de la SQ arriveraient à Ottawa aujourd’hui.

Les institutions financières ont commencé à geler des comptes bancaires de gens qui participent aux «blocages illégaux» ou les soutiennent.

La ministre fédérale des Finances Chrystia Freeland l’a annoncé aujourd’hui.

Elle n’a pas donné de noms ni de montants, pour ne pas compromettre les opérations policières en cours, a-t-elle expliqué.

Patrick Pierra