ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES, PROFESSIONNELS ENTREPRENEUR·ES et
PROFESSIONNEL·LES

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement du lundi au vendredi:

et chaque samedi:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

InfoBref vous est offert gratuitement grâce au soutien de:

NOUVELLES EN RAFALE

Mis à jour le 21 déc 2022
par Johanna Sabys

Québec suspend des programmes d’immigration pour les travailleurs non francophones. Le gouvernement ne recevra plus, à compter du 28 décembre, les demandes de candidats non francophones dans un volet du Programme des entrepreneurs ni dans le Programme des travailleurs autonomes. En parallèle, il n’y aura plus de plafond pour les demandes d’entrepreneurs francophones ou qui ont une connaissance suffisante du français à l’oral.

La pandémie a fait en sorte que, pendant l’année 2020, le Québec a atteint sa cible de réduction de GES. Le gouvernement souhaitait réduire avant fin 2020 les émissions de GES du Québec de 20% par rapport au niveau de 1990. Le gouvernement calcule que, en 2020, le Québec a émis 26,6% moins de GES qu’en 1990. Plus de la moitié de cette réduction vient de la participation d’émetteurs québécois au marché du carbone californien. La réduction réelle des émissions a été de 13,2%.

Chantiers Chibougamau, une entreprise forestière du Nord-du-Québec, achète 2 usines de sciage pour 90 millions $. Ces usines sont situées à La Sarre et Béarn, en Abitibi-Témiscamingue. Elles sont vendues par l’entreprise ontarienne GreenFirst Forest Products (TSX: GFP). 

Les marchés boursiers ont terminé en hausse hier. À la Bourse de Toronto, l’indice S&P/TSX a gagné 1,4%. Aux États-Unis, les indices Nasdaq et S&P 500 ont gagné chacun 1,5%, et le Dow Jones, 1,6%. Les investisseurs ont réagi à la publication de résultats trimestriels d’entreprises américaines, dont Nike et Fedex, qui ont été supérieurs aux attentes. 

Elon Musk démissionnera de son poste de PDG de Twitter dès qu’il trouvera «quelqu’un d’assez idiot» pour le remplacer, a-t-il écrit sur le réseau social. Il a ajouté qu’il se «contenterait» par la suite de diriger les équipes affectées aux logiciels et aux serveurs de Twitter.

Johanna Sabys