ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEUR·E·S ET
PROFESSIONNEL·LE·S

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

NOUVELLES EN RAFALE

Mis à jour le 8 nov. 2022
par Johanna Sabys

Le Parti libéral du Québec devrait nommer un chef intérimaire ce jeudi après la démission de Dominique Anglade, selon Radio-Canada. Le nouveau ou la nouvelle chef(fe) du Parti libéral ne pourra pas être élu(e) avant l’automne prochain. Le parti n’interdit pas à un chef intérimaire d’être candidat à la course à la chefferie.

Plus de 1,5 million de Canadiens ont ou ont eu un cancer, selon un rapport de la Société canadienne du cancer. C’est 500 000 de plus qu’il y a 10 ans. La SCC explique cette hausse par la croissance et le vieillissement de la population, la hausse de l’espérance de vie, et l’augmentation du nombre de diagnostics. Selon la SCC, sans nouveaux investissements, les réseaux de la santé n’auront pas les ressources nécessaires pour répondre à la hausse du nombre de cancers.

Ottawa va investir 475 millions $ supplémentaires pour brancher 60 000 foyers éloignés à Internet haute vitesse. Cette somme s’ajoute aux 2,75 milliards $ déjà prévus pour brancher tous les Canadiens à la haute vitesse d’ici 2030. 

L’inflation ne semble pas avoir affecté les dépenses pour les animaux de compagnie, à en croire les résultats trimestriels de Pet Valu (TSX: PET). L’entreprise ontarienne, qui compte environ 600 magasins franchisés au Canada, dont les magasins Chico au Québec, a déclaré un revenu trimestriel en hausse de 20% sur un an. Des analystes y voient un signe que les dépenses pour les animaux de compagnie fléchissent peu, malgré l’inflation. 

Disney+ a gagné 12 millions d’abonnés au troisième trimestre, ce qui porte son nombre total d’abonnés à 164 millions. C’est un peu moins que les 223 millions d’abonnés de Netflix, son principal concurrent. Disney+, qui n’est pas encore profitable, compte faire comme Netflix: elle lancera le mois prochain plusieurs niveaux d’abonnement, dont un qui sera en partie financé par la publicité. 

Johanna Sabys