ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEUR·E·S ET
PROFESSIONNEL·LE·S

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

NOUVELLES EN RAFALE

Mis à jour le 27 oct. 2022
par Johanna Sabys

Le chef du Bloc québécois Yves-François Blanchet pourra continuer de siéger, même s’il a dit mardi que son serment au roi n’était pas sincère. C’est la décision prise, à la demande de plusieurs députés libéraux, par le président de la Chambre des communes Anthony Rota. Il a estimé qu’il n’était pas autorisé à juger de la sincérité avec laquelle un élu prête le serment d’allégeance.

Le NPD a déposé un nouveau projet de loi pour interdire le recours aux briseurs de grève. Cette loi anti-scabs s’appliquerait dans les entreprises de compétence fédérale. Elle interdirait aux employeurs de faire appel à d’autres travailleurs pour remplacer des grévistes dans un conflit de travail, pendant des lock-out et des grèves, que ce soit sur le lieu de travail ou virtuellement. Dans un communiqué, le NPD souligne qu’il s’agit du neuvième projet de loi qu’il dépose en ce sens en 15 ans. 

Rogers, Shaw et le Bureau de la concurrence ne sont pas parvenus à s’entendre en médiation au sujet des conditions entourant le projet de rachat de Shaw par Rogers. Le Bureau de la concurrence allègue que la transaction telle que proposée actuellement aurait pour effet d’augmenter les prix des services mobiles au Canada. Les parties feront entendre leurs points de vue devant le Tribunal de la concurrence le mois prochain. 

Amazon a prévenu qu’elle prévoit la plus faible croissance de son histoire pour un trimestre de fin d’année. L’entreprise s’attend à ce que ses ventes augmentent dans une fourchette de 2% à 8%, ce qui est sous ses standards habituels. L’action d’Amazon a perdu 13% de sa valeur hier soir dans les transactions suivant la fermeture des marchés. 

La joueuse de tennis lavalloise Leylah Annie Fernandez est la 10e athlète féminine la mieux payée au monde, selon Sportico, une firme spécialisée dans les finances sportives. Sur 12 mois, l’athlète de 20 ans avait gagné au 31 mai un total de 6,4 millions $US, venant principalement de contrats publicitaires. Les joueuses de tennis Naomi Osaka (53 millions $US) et Serena Williams (35 millions $US) arrivent au sommet du palmarès.

Johanna Sabys