ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES, PROFESSIONNELS ENTREPRENEUR·ES et
PROFESSIONNEL·LES

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement du lundi au vendredi:

et chaque samedi:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

InfoBref vous est offert gratuitement grâce au soutien de:

NOUVELLES EN RAFALE

Mis à jour le 30 mai 2022
par Johanna Sabys

Robert Lafrenière aurait «orchestré un système de fuites» d’informations, selon de nouveaux documents rendus publics lundi par les requêtes judiciaires de plusieurs médias. On a appris que, dans une décision de 2020, un juge de la Cour du Québec affirmait que l’ancien commissaire de l’Unité permanente anticorruption (Upac) Robert Lafrenière serait à l’origine de fuites d’information. Ces fuites ont provoqué la fin des procédures judiciaires contre l’ancienne vice-première ministre Nathalie Normandeau. 

Le gouvernement Legault veut former les parents qui adoptent à l’étranger. À compter de 2023, les Québécois qui souhaitent adopter un enfant à l’étranger devront suivre une formation en ligne obligatoire. Le nombre d’adoptions internationales au Québec a chuté pendant la pandémie: 61 enfants en 2020 et 46 en 2021, contre une moyenne de 140 enfants par an entre 2016 et 2019.

Après la tuerie d’Uvalde, Joe Biden promet de continuer à «faire pression» pour réguler les armes. Le président démocrate a souligné que l’amendement constitutionnel qui permet aux Américains d’en détenir n’a jamais été absolu. Ça n’a pas de sens, dit-il, de pouvoir acheter une arme qui peut tirer jusqu’à 300 balles. Les élus démocrates et républicains tentent de trouver un compromis. L’âge requis pour acheter une arme pourrait être relevé et l’examen des antécédents généralisé.

Ottawa va investir près de 250 millions $ sur 2 ans pour aider les entreprises canadiennes à former 25 000 apprentis dans des métiers spécialisés, comme les métiers de la construction. Les entreprises qui forment des femmes ou des personnes handicapées, autochtones ou racialisées recevront le double des subventions.

Les entreprises qui ont été actives au Canada entre 2001 et 2021 pourraient recevoir jusqu’à 5000 $ dans le cadre d’un recours collectif contre Visa et Mastercard, pour des frais de transaction imposés en trop. Les entreprises au chiffre d’affaires annuel moyen inférieur à 5 millions $ pourront recevoir 30 $ pour chaque année qu’elles ont payé des frais de carte de crédit, et celles d’un chiffre d’affaires de 5 millions $ ou plus pourraient recevoir 250 $ par année [détails du recours collectif].

Johanna Sabys