ENTREPRENEURS, PROFESSIONNELS, INVESTISSEURS ENTREPRENEUR·ES et
PROFESSIONNEL·LES

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement du lundi au vendredi:

et un samedi par mois:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

InfoBref vous est offert gratuitement grâce au soutien de:

NOUVELLES EN RAFALE

Publié le 4 mai 2022
par Johanna Sabys

Droit à l’avortement: la députée du Bloc québécois Christine Normandin n’a pas pu terminer mardi la lecture de la motion bloquiste qui visait à réaffirmer le droit à l’avortement au pays. Des élus du Parti conservateur ont bruyamment signifié leur opposition. La motion a donc été rejetée par la Chambre des communes.

Garderies: le ministre de la Famille ne garantit pas que l’objectif d’ajouter 37 000 places d’ici 2025 sera atteint. Mathieu Lacombe a affirmé que le gouvernement maintenait son objectif, mais «qu’une série de choses» pourraient l’empêcher de l’atteindre. Au cours de l’année 2021-2022, Québec a créé 3200 nouvelles places, alors qu’il prévoyait d’en ouvrir 5000. 

La première sous-gouverneure de la Banque du Canada a défendu l’indépendance de la banque centrale du Canada hier lors d’un discours à Toronto. Elle a toutefois reconnu que la confiance du public envers la Banque du Canada s’était effritée, alors que le taux d’inflation approche 7%, ce qui est bien supérieur à la cible annuelle de 2% visée par la banque. 

Deux tiers des propriétaires de PME canadiennes sont au bord de l’épuisement professionnel, selon une enquête de la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI). Les propriétaires les plus susceptibles d’être touchés sont ceux qui n’ont pas retrouvé des niveaux de revenus normaux après 2 ans de pandémie.

L’Union européenne a proposé un embargo sur le pétrole russe à ses pays membres. L’Allemagne annonce qu’elle est désormais capable de se passer de pétrole russe pendant plusieurs années, grâce à de nouveaux contrats de livraison avec d’autres fournisseurs. Mais elle dit que l’embargo entrainera des coûts pour les entreprises et les consommateurs. Certains pays de l’UE, comme la Hongrie et la Slovaquie, pourraient être exemptés de cet embargo.

Johanna Sabys