ENTREPRENEURS, PROFESSIONNELS, INVESTISSEURS ENTREPRENEUR·ES et
PROFESSIONNEL·LES

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement du lundi au vendredi:

et un samedi par mois:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

InfoBref vous est offert gratuitement grâce au soutien de:

NOUVELLES EN RAFALE

Mis à jour le 5 avr. 2022
par Johanna Sabys

Tramway à Québec: Bruno Marchand devra obtenir l’appui de la majorité des habitants de sa ville. Le ministre de l’Énergie Jonatan Julien dit que, pour obtenir le financement du gouvernement, le maire de Québec devra prouver son «acceptabilité sociale», ce qui revient «minimalement» à 50% +1, précise Julien. Le gouvernement Legault doit publier ce mercredi le décret qui permettra à la ville de Québec d’aller de l’avant avec son projet de tramway. 

Immobilier: le nombre de transactions résidentielles au Québec a baissé en mars, signe d’une possible accalmie du marché. Selon l’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec, il y a eu 16% moins de transactions qu’en mars 2021.

Avant le gaz, l’Europe veut bannir le charbon russe. L’Union européenne propose à ses 27 membres de durcir les sanctions contre Moscou. Parmi les nouvelles mesures proposées, un embargo sur les importations de charbon, et la fermeture des ports européens aux bateaux russes. L’UE compte aussi interdire les exportations d’équipements et de composants industriels vers la Russie, comme des semi-conducteurs et des ordinateurs quantiques.

Amazon a signé des contrats avec 3 entreprises spatiales pour qu’elles envoient plusieurs milliers de satellites dans l’espace. Ils doivent servir à relayer le service d’Internet par satellite d’Amazon. Les entreprises spatiales qui lanceront ces satellites sont Arianespace, United Launch Alliance et Blue Origin, une société fondée par le fondateur d’Amazon Jeff Bezos. 

Twitter ne recommande plus les comptes du gouvernement russe, même en cas de recherche spécifique de la part d’un utilisateur. Twitter dit qu’elle ne veut pas «faciliter» la diffusion de messages par le gouvernement russe, que le réseau social accuse de limiter l’accès libre à l’information et d’être impliqué dans des conflits armés entre États.

Johanna Sabys