ENTREPRENEURS, PROFESSIONNELS, INVESTISSEURS ENTREPRENEUR·ES et
PROFESSIONNEL·LES

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement du lundi au vendredi:

et un samedi par mois:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

InfoBref vous est offert gratuitement grâce au soutien de:

Le Canada renforce son soutien à l’Ukraine face à la Russie

Mis à jour le 18 janv. 2022
par Patrick Pierra
  • Au deuxième jour de son voyage en Ukraine, la ministre canadienne des Affaires étrangères Mélanie Joly a donné hier une conférence de presse aux côtés de son homologue ukrainien.
  • Mélanie Joly a indiqué que la stratégie du Canada est basée sur la dissuasion: Ottawa veut aider les forces armées ukrainiennes à se défendre en cas d’attaque par la Russie. Elle a promis des prêts en argent, et des militaires canadiens sont sur place. Mais la ministre ne s’est pas engagée à envoyer des armes.

Des soldats canadiens sont en Ukraine actuellement.

Selon Global News et CTV News, un petit contingent des forces spéciales canadiennes a été déployé en Ukraine il y a 10 jours.

La présence militaire du Canada en Ukraine n’est pas nouvelle.

  • Dans le cadre de l’opération Unifier, le Canada envoie tous les 6 mois environ 200 militaires pour former l’armée ukrainienne, en collaboration avec les États-Unis et d’autres pays.

Mais le plus récent contingent envoyé sur place aurait une mission un peu différente:

  • dissuader la Russie d’attaquer le pays, et
  • aider le gouvernement ukrainien à préparer sa défense.

Ce contingent devrait aussi établir un plan d’évacuation d’urgence du personnel diplomatique canadien au cas où la Russie déciderait d’envahir le pays.

Le Canada va-t-il fournir des armes à l’Ukraine?

Le gouvernement ukrainien a demandé des armes aux pays occidentaux.

  • En entrevue au Globe and Mail, la vice-première ministre ukrainienne a précisé qu’elle avait demandé à Mélanie Joly des armes létales (mortelles) et non létales.

Le Royaume-Uni a répondu oui.

  • Le gouvernement britannique va fournir des systèmes légers de défense antichar.

Le Canada n’a pas encore répondu.

  • Le gouvernement fédéral «évalue ses options», a dit Mélanie Joly.

Au Canada, la question est loin de faire l’unanimité.

  • Le chef du NPD Jagmeet Singh a dit hier qu’il s’inquiétait de la militarisation du conflit et qu’il était contre l’envoi d’armes à l’Ukraine.
  • Au contraire, le Parti conservateur a accusé le gouvernement libéral d’être trop mou dans ce dossier et lui a demandé d’envoyer des armes défensives à l’Ukraine.
Patrick Pierra