ENTREPRENEURS, PROFESSIONNELS, INVESTISSEURS ENTREPRENEUR·ES et
PROFESSIONNEL·LES

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement du lundi au vendredi:

et un samedi par mois:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

InfoBref vous est offert gratuitement grâce au soutien de:

Une loi pour faciliter l’accès aux médecins de famille

Mis à jour le 10 nov. 2021
par Johanna Sabys
Une loi pour faciliter l’accès aux médecins de famille

(Source: Pixabay)

  • Le ministre de la Santé Christian Dubé va déposer aujourd’hui un projet de loi qui vise à augmenter l’offre de services de première ligne des médecins de famille et à mieux gérer cette offre.
  • Dès l’ouverture de la session parlementaire, François Legault avait prévenu que son gouvernement était prêt à légiférer pour que les Québécois puissent être pris en charge par un médecin dans «un délai raisonnable». 

Les négociations entre le gouvernement Legault et les médecins trainent depuis 3 ans.  

Québec choisit de prescrire son propre remède

  • Christian Dubé a assuré mercredi que ce projet de loi est «une main tendue aux médecins».
  • Mais l’objectif du gouvernement est qu’ils augmentent leur volume de patients.

Les médecins sont inquiets.

Le Dr Louis Godin, président de la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec (FMOQ) a dit à La Presse qu’il craint que le projet de loi «comporte des mesures d’obligation et de coercition». 

Ce serait, selon le FMOQ, «la pire approche à prendre» et «très mal reçu» par les médecins.

  • Ce projet de loi «n’est pas un geste anodin», souligne-t-il. 
  • C’est même un choix «paradoxal» puisque, dit-il, Québec exprime son désir de négocier et de trouver des solutions ensemble.

Le ministère de la Santé n’a pas rencontré le FMOQ depuis plusieurs semaines.

Johanna Sabys