ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS Entrepreneurs, gestionnaires et professionnels du Québec

Voici l’info qu’il vous faut: pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour en semaine

Les réactions à l’élection d’Erin O’Toole à la tête du PCC ne se sont pas fait attendre

Publié le 24 août 2020
par Alain McKenna
  • Le Parti libéral du Canada invite le nouveau chef conservateur à se distinguer de ses prédécesseurs en acceptant le contrôle des armes à feu et la lutte aux changements climatiques.
  • Sur Twitter, le néo-démocrate Alexandre Boulerice a traité le nouveau chef de l’opposition de «dinosaure» parce qu’il avait promis, durant sa campagne, d’imposer la construction de pipelines dans l’Ouest canadien.

Lundi, les réactions se sont faites un peu plus sérieuses que la veille, où plusieurs élus se sont moqués des délais dans le décompte du vote, qui a pris six heures de plus que prévu.

  • Yves-François Blanchet, chef du Bloc québécois, en a profité pour rappeler la position précaire du gouvernement Trudeau, minoritaire.
  • La représentante du Parti vert Elizabeth May a plutôt appelé à «mettre la partisanerie de côté» le temps de sortir de la crise de Covid-19.

C’est parce qu’il a remporté la majorité des voix au Québec que le nouveau chef conservateur a pu vaincre son opposant Peter MacKay au troisième tour.

  • MacKay menait pourtant la course jusque-là, devant O’Toole et deux autres candidats moins imposants, Leslyn Lewis et Derek Sloan.
  • Le nouveau chef conservateur a promis d’unir son parti rapidement pour qu’il soit prêt pour les prochaines élections, «peu importe quand elles surviendront».
Alain McKenna

Dernières nouvelles