ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEUR·E·S ET
PROFESSIONNEL·LE·S

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

Le ministère de l’Éducation est accusé de «favoritisme» dans l’attribution de subventions

Mis à jour le 19 nov. 2022
par Johanna Sabys
  • Le Protecteur du citoyen a relevé «plusieurs irrégularités» et des «pratiques reprochables» dans l’attribution de subventions à des organismes sans but lucratif.
  • Selon le rapport du Protecteur du citoyen, des organismes ont bénéficié d’«un traitement de faveur». Ces pratiques constituent, conclut-il, «un cas grave de mauvaise gestion» et «un acte répréhensible». 

Le Protecteur du citoyen ne nomme pas le ministère dans son rapport.

Mais le nouveau ministre de l’Éducation Bernard Drainville a reconnu que son ministère était visé par le rapport. 

  • Dans un communiqué, Drainville a précisé que la plainte avait été déposée en 2018, lorsque le gouvernement libéral de Philippe Couillard était au pouvoir.

Le ministre de l’Éducation soutient que des mesures ont été prises dès que le ministère a été informé de ces enjeux, en avril. 

  • Il affirme que plus de la moitié des recommandations faites par le Protecteur du citoyen ont déjà été mises en œuvre.
Johanna Sabys