Le Canada sera une destination de choix pour les migrants du climat

par Alain McKenna
  • Le réchauffement climatique réduira la taille des zones habitables sur la planète et rendra très attrayants les pays nordiques comme le Canada.
  • Si la tendance se maintient, le sud des États-Unis et de nombreux pays situés près de l’équateur souffriront d’une chaleur extrême pratiquement à longueur d’année, constatent des chercheurs de l’Académie américaine des sciences.

D’ici 2070, la température grimpante mènera les Nord-Américains à migrer vers le nord.

  • La majorité de la population du continent se trouvera entre la ville de Washington DC, au sud, et Sept-Îles, au nord.
  • À titre comparatif, la même proportion de la population vit actuellement entre les villes de Mexico et de Québec.

En plus d’une température moyenne supérieure à 35 degrés Celsius, le Mexique et le sud des États-Unis devront gérer la montée du niveau des mers.

La combinaison des deux provoquera ce que les chercheurs appellent des «bulles humides» qui pourraient être mortelles pour ceux qui seront dehors trop longtemps.

Alain McKenna

Dernières nouvelles