ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEUR·E·S ET
PROFESSIONNEL·LE·S

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

En attendant le budget, l’Institut du Québec prêche pour l’investissement à long terme

Mis à jour le 18 mars 2022
par Félix Côté

(Source: Christian Chomiak / Unsplash)

  • À quelques jours du dépôt du budget, l’Institut du Québec (IDQ) estime que le budget provincial devrait faire preuve de prévoyance, en se concentrant sur les défis à long terme de la société québécoise.
  • Malgré un flux abondant de revenus dû à la forte reprise économique, le gouvernement devrait éviter les «tentations électoralistes», et plutôt investir pour augmenter la productivité et développer le système de santé, suggère l’IDQ. 

Pourquoi une telle recommandation? Parce que, même si l’économie va bien actuellement, certains facteurs comme le vieillissement de la population entraineront tôt ou tard une pression fiscale sur les finances de la province. 

À court terme, le gouvernement a la capacité de signer de nombreux chèques. 

  • La reprise économique a entrainé une rentrée inattendue de recettes fiscales, étant donné les fortes hausses des dépenses de consommation et de l’activité immobilière.

Dans le contexte préélectoral, le gouvernement pourrait, selon l’IDQ, être tenté d’annoncer de nouvelles dépenses dans son nouveau budget, qui doit être divulgué le 22 mars. 

  • Le budget avait d’ailleurs été revu à la hausse lors de la dernière mise à jour économique l’automne dernier. 

Mais, à plus long terme, les recettes du gouvernement n’augmenteront pas au même rythme.

Le déficit budgétaire, qui va réduire à court terme, pourrait ensuite réaugmenter et atteindre 10 milliards $ d’ici 10 ans, prévient l’IDQ.

Le vieillissement de la population ralentira l’augmentation du nombre d’emplois. La croissance de l’économie dépendra principalement de la progression de la productivité. Or, cette progression est lente.


L’essentiel des nouvelles importantes chaque jour en 10 minutes? C’est ce que vous offrent, par courriel, les deux bulletins de nouvelles quotidiens d’InfoBref. Simples, clairs et utiles. Faites comme plus de 10 000 Québécois·es, essayez-les: abonnez-vous gratuitement ici ou en cliquant Infolettres en haut à droite


L’IDQ recommande que les revenus que l’État dégage à court terme soient consacrés à:

  • investir dans la productivité et l’investissement privé;
  • attirer et perfectionner les talents locaux et internationaux;
  • développer des filières stratégiques;
  • préparer une transition verte; et
  • repenser l’organisation du système de santé.
Félix Côté