ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEUR·E·S ET
PROFESSIONNEL·LE·S

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

De combien le roi Charles III hérite-t-il?

Publié le 11 sept. 2022
par Félix Côté

Charles III et la reine consort (Source: Twitter officiel de la famille royale)

  • Après le décès de sa mère Élisabeth II, Charles III hérite d’un patrimoine royal dont la valeur est estimée par le magazine Forbes à environ 27 milliards $US. Ce patrimoine comprend plusieurs domaines et châteaux, dont le palais de Buckingham à Londres. 
  • Mais, dans les faits, Charles hérite personnellement d’une fortune plus modeste. Cet héritage que lui lègue sa mère pourrait être compris entre 400 millions $US selon Bloomberg et 500 millions $US selon Forbes

Charles III était déjà riche avant le décès de sa mère: sa fortune était évaluée à environ 100 millions $US. 

Élisabeth II lui lègue:

  • le château de Balmoral: valeur estimée de 140 millions $US en 2016;
  • Sandringham House: valeur estimée de 65 millions $US en 2016;
  • une collection de timbres du Commonwealth: valeur estimée à 115 millions $US; et
  • de l’argent, un portefeuille boursier ainsi qu’une collection d’œuvres d’art, dont les valeurs ne sont pas connues

En parallèle, la monarchie britannique continue de posséder d’importants actifs, principalement de l’immobilier. 

Leur valeur totale est estimée à 27 milliards $US. Parmi ces actifs se trouvent Buckingham Palace et le palais de Kensington, estimés par Forbes à respectivement 4,9 milliards $US et 630 millions $US.

Ces actifs ne sont pas détenus personnellement par le roi, mais par des duchés et des domaines régis par des administrations distinctes. 

Ces duchés et domaines dégagent des revenus de ces actifs.

  • La majeure partie va au gouvernement.
  • Une autre partie revient à la famille royale. 
Félix Côté