ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEUR·E·S ET
PROFESSIONNEL·LE·S

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

Le coût du logement pour les étudiants augmente plus vite que la moyenne des loyers

Mis à jour le 14 mai 2022
par Félix Côté

[crédit photo: Sincerely Media | Unsplash]

  • En 2017, le coût médian que les étudiants québécois locataires payaient individuellement pour leur loyer était de 500 $ par mois, selon une étude menée par l’Unité de travail pour l’implantation de logement étudiant (Utile) auprès de 10 000 étudiants universitaires.
  • En 2021, le coût médian individuel est passé à 580 $ par mois, soit 18% de plus qu’en 2017. Selon l’étude, cette hausse est supérieure à celle de l’ensemble des loyers du Québec, qui a été de 11,5% pour la même période. 

245000 étudiants universitaires sont locataires, soit 3 étudiants sur 4. 

Seulement 25 000 d’entre eux habitent des résidences pour étudiants. 

La grande majorité, soit 220 000 étudiants, habite des logements locatifs privés. 

  • Très souvent, ils partagent un appartement à plusieurs, ce qui les met en concurrence, sur le marché de la location, avec des familles qui cherchent également des appartements ayant plusieurs chambres à coucher.
  • Les étudiants locataires exercent ainsi involontairement, selon l’Utile, une pression à la hausse sur le marché locatif des villes universitaires. 

2 étudiants sur 3 consacrent plus de 30% de leur budget aux frais de logement.

Or, 30% du budget est habituellement le seuil au-delà duquel on considère qu’un individu a des difficultés à trouver un logement abordable.

Félix Côté