ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEUR·E·S ET
PROFESSIONNEL·LE·S

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

Fonderie Horne: pas plus de 15 ng d’arsenic, selon la Santé publique

Mis à jour le 11 août 2022
par Johanna Sabys

Le directeur national de santé publique Luc Boileau (Source: Émilie Nadeau / Bureau du premier ministre)

  • Le directeur national de santé publique Luc Boileau a dévoilé mercredi les recommandations de la Santé publique concernant la fonderie de Rouyn-Noranda. 
  • Selon la Santé publique, l’usine ne devrait pas émettre en moyenne à l’année plus de 15 nanogrammes d’arsenic par mètre cube d’air. Ce serait 7 fois moins que le plafond qu’observe actuellement l’usine, et 5 fois plus que la limite autorisée ailleurs au Québec. 

Ce premier plafond protégerait «les plus vulnérables, les jeunes enfants et les enfants à naître», assure le Dr Luc Boileau. 

  • Il permettrait aussi de réduire le risque de cancer du poumon dans la région – la fonderie était jusqu’ici autorisée à émettre jusqu’à 100 ng/m⁠³.

Il s’agirait toutefois d’une limite «intermédiaire» avant que la fonderie se conforme à la limite générale de 3 ng/m3 appliquée partout ailleurs au Québec, a répété le Dr Boileau. 

De plus, la Santé publique recommande dès maintenant que la concentration maximale quotidienne d’arsenic émis par la fonderie ne dépasse jamais 200 ng/m⁠3

Elle recommande par ailleurs de fixer des limites aux émissions de plomb et de cadmium.

Le ministre de l’Environnement Benoit Charette devrait se prononcer sur ces recommandations la semaine prochaine lors d’une seconde visite à Rouyn-Noranda. 

Johanna Sabys