ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEURS ET
PROFESSIONNELS

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Les facteurs humains retardent davantage la mise en marché de jeux vidéo que les facteurs techniques

Publié le 7 avr. 2021
par Alain McKenna

(Source: Concordia)

  • Produire un jeu vidéo de grande envergure exige des ressources techniques importantes, compte tenu de l’évolution rapide des plateformes de jeu les plus populaires.
  • Or, les aspects techniques sont de moins en moins les raisons pour lesquelles les jeux ne sont pas livrés au moment prévu, sont mis en marché alors qu’ils comportent des bogues ou ne voient carrément pas le jour: ce sont les enjeux de nature humaine qui compliquent le plus la tâche des éditeurs.

Au cours de la dernière décennie, les problèmes techniques et conceptuels sont en baisse constante. Au contraire, les défis liés au bon travail d’équipe ont connu une hausse remarquable, constatent deux chercheurs d’universités québécoises.

Ils ont analysé 200 jeux produits entre 1997 et 2019. Leur conclusion est que l’industrie du jeu vidéo souffre de graves problèmes de gestion de son capital humain.

  • Les studios imposent des horaires de travail exigeants et irréguliers qui nuisent à la bonne performance de leurs employés.
  • Ils n’emploient pas toujours les bons experts: certains travailleurs éprouvent des difficultés avec leurs outils de programmation.

Fabio Petrillo, de l’Université du Québec à Chicoutimi, et Gabriel Ullmann, de l’Université Concordia, suggèrent quelques pistes de solution aux éditeurs:

  • Pas assez d’employés? Envisagez la sous-traitance.
  • Discorde au sein de l’équipe? Réduisez la taille des équipes.
  • Le jeu devient trop complexe? Concentrez-vous sur les commentaires des utilisateurs et gérez les attentes des joueurs.
Alain McKenna