ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES, PROFESSIONNELS ENTREPRENEUR·ES et
PROFESSIONNEL·LES

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement du lundi au vendredi:

et chaque samedi:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

InfoBref vous est offert gratuitement grâce au soutien de:

Initiatives d’impact

La Distillerie Euclide vous propose des spiritueux responsables 

Mis à jour le 20 oct. 2023
par Johanna Sabys
La Distillerie Euclide vous propose des spiritueux responsables 

Ken Bouffard, Mathieu Provencher et Sébastien Roy (Source: Distillerie Euclide)

  • La Distillerie Euclide, de Victoriaville, dans le Centre-du-Québec, produit des spiritueux en valorisant et en réutilisant des produits locaux. Elle a gagné cette année le prix en Développement Durable au Gala Nova de la Jeune Chambre de Victoriaville.   
  • Son gin, qui contient des résidus de canneberges d’une entreprise de la région, séduit les professionnels. Il a remporté l’an dernier une médaille d’or au Global Gin Masters de Londres, et 2 médailles d’argent cette année dans des compétitions à San Francisco. 

L’initiative

La Distillerie Euclide est la première et la seule distillerie du Québec à opérer sous la forme d’une coopérative de travailleurs. 

La mission principale de la coopérative est de commercialiser des spiritueux responsables en donnant une seconde vie à des parties délaissées de produits issus de la transformation alimentaire.

Elle remplit une mission sociale et environnementale.

Par exemple, les oranges qui sont utilisées pour produire son gin sont ensuite redistribuées par un organisme de réinsertion social de Victoriaville, Le parcours. 

  • Ce sont les employés en situation de handicap de l’organisme qui zestent les oranges, explique à InfoBref Ken Bouffard, l’un des trois membres fondateurs de la distillerie. 
  • En échange, la distillerie Euclide offre les oranges (sans zeste) à l’organisme.  

Pour découvrir d’autres initiatives d’impact social et environnemental un vendredi par mois, et pour recevoir chaque jour l’essentiel des nouvelles importantes à lire en 5 minutes, abonnez-vous gratuitement à l’infolettre InfoBref Matin ici ou en cliquant Infolettres en haut à droite


Le parcours les redistribue à un restaurant populaire et à la sécurité alimentaire, qui livre 200 déjeuners par jour dans des écoles primaires de la région aux enfants qui n’ont pas accès à un déjeuner complet.  

Les résidus de production de la distillerie sont eux aussi réutilisés par d’autres entreprises locales. 

  • Les fleurs de violettes et la camomille sont utilisées pour confectionner un savon, des bombes de bains et des chandelles par une savonnerie locale. 

Par ailleurs, la Distillerie Euclide emploie, elle aussi, des personnes en réinsertion sociale, en partenariat avec le CRDI de Victoriaville.

(Source: Distillerie Euclide)

Les porteurs du projet 

La Distillerie Euclide est un projet collectif de trois «amis et voisins», Ken Bouffard, Mathieu Provencher et Sébastien Roy.  

Tous les trois «amateurs de gin, curieux et passionnés», ils ont constaté qu’aucun gin n’était produit dans la région du Centre-du-Québec. 

  • «On a fait des tests à petite échelle, on s’est instruit, explique Ken Bouffard. Nous avions déjà fait de la bière et du vin maison».

Les entrepreneurs ont répondu à un appel de projets pour un concours de la Ville de Victoriaville, qui se présente comme le «Berceau du développement durable».

  • Ils ont remporté le concours en mars 2020, la semaine où la pandémie arrivait au Québec.  
  • Ils ont ensuite suivi une formation et un mentorat offert par une autre distillerie, de Québec, dont ils ont racheté l’équipement. 

L’équipe actuelle est composée de 4 personnes. Ken Bouffard travaille à temps plein, ses 2 amis sont là «en renfort», et la distillerie emploie un stagiaire en réinsertion sociale. 

L’impact 

Depuis son ouverture officielle en avril 2022: 

  • 21 200 bouteilles de gin responsable ont été vendues; 
  • 6,5 tonnes de canneberge ont été revalorisées; et 
  • environ 2000 oranges ont été redistribuées. 
Johanna Sabys