ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEUR·E·S ET
PROFESSIONNEL·LE·S

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

GAGNER plus

Comment décrocher une prime exceptionnelle en plus de votre salaire?

Publié le 30 sept. 2022
Olivier Schmouker
par Olivier Schmouker
Chroniqueur à InfoBref

[crédit photo: Jess Bailey | Unsplash]

  • Une performance qui dépasse les attentes, un dossier plus complexe que d’habitude, de nouvelles tâches à assumer… Les occasions sont nombreuses de demander une prime à votre employeur.
  • Quelques trucs peuvent vous permettre de le convaincre de faire un geste en votre faveur.

Une multitude d’occasions

Différentes circonstances peuvent se révéler propices à la demande d’une prime à votre employeur. En voici trois courantes.

1 ) Une performance qui dépasse de loin les attentes. Cela peut consister en un dossier rondement mené dans lequel vous vous êtes particulièrement illustré, en d’excellents résultats tout au long de l’année, etc.

2 ) La prise en mains d’une ou plusieurs nouvelles tâches, surtout si ces dernières vous demandent d’assumer davantage de responsabilités.

3 ) La prise en charge d’un dossier important. Dans ce cas-là, vous pouvez négocier une «prime sur objectifs», qui vous sera versée si vous atteignez ou dépassez des buts prédéterminés et, idéalement, chiffrés.


L’essentiel des nouvelles importantes chaque jour en 10 minutes? C’est ce que vous offrent, par courriel, les deux bulletins de nouvelles quotidiens d’InfoBref. Simples, clairs et utiles. Faites comme plus de 10 000 Québécois·es, essayez-les: abonnez-vous gratuitement ici ou en cliquant Infolettres en haut à droite


Préparez-vous

Ne restez pas dans une posture d’attente: vous n’obtiendrez pas de prime sans négociation. Voilà pourquoi il vous faut préparer la rencontre avec votre patron, en dressant une liste d’au moins deux ou trois arguments en béton soutenant votre demande.

  • Les arguments doivent être valables et solides.
  • Il est impératif qu’ils s’appuient sur des faits concrets et incontestables, si possible chiffrés.

Cela peut revenir à présenter les gains financiers exceptionnels enregistrés par l’organisation grâce au dossier que vous venez de boucler, ou encore à souligner les efforts incroyables que vous avez fournis ces derniers temps (par exemple, sous la forme du nombre d’heures supplémentaires que vous avez dû faire pour respecter l’échéancier).

3 astuces pour convaincre

Présenter des données factuelles ne suffira pas pour décrocher une prime, encore faut-il savoir se montrer convaincant.

1 ) Évitez l’erreur de vous comparer aux autres.

  • Dire que vous êtes «meilleur» que vos collègues ne va pas plaire à votre patron, pour qui l’esprit d’équipe est une priorité.
  • Et ça risque de chauffer pour vous si jamais vos collègues apprennent le fond de votre pensée…

Le média d’information des professionnel·le·s? C’est InfoBref.
Conçu pour celles et ceux qui travaillent à temps plein, du lundi au vendredi, les infolettres quotidiennes d’InfoBref résument l’actualité importante en moins de 10 minutes par jour. C’est rapide, pratique, et utile! Essayez-les, elles sont gratuites: abonnez-vous ici ou en cliquant Infolettres en haut à droite


2 ) Ouvrez la discussion.

Quand vient le temps de parler du montant de la prime, n’avancez pas de chiffre.

Posez plutôt une question ouverte (c’est-à-dire à laquelle on ne peut pas répondre par «oui» ou par «non»), du genre: «Compte tenu de tous ces éléments, que me proposez-vous?»

  • Le risque d’avancer un chiffre, c’est que le montant paraisse beaucoup trop élevé aux yeux de votre interlocuteur.
  • Ce dernier aura alors tendance à vite mettre fin à la discussion.

3 ) Soyez flexible.

Il se peut que vous ayez en tête un certain montant de prime et que celui avancé par votre interlocuteur soit en dessous de vos attentes.

  • N’oubliez pas qu’il s’agit d’une négociation, et donc que le but de la discussion est de trouver un compromis.

Enfin, dans tous les cas de figure, veillez à rester poli, courtois et souriant.

Retenez que le but premier d’une telle discussion n’est pas, en vérité, d’obtenir la prime elle-même, mais de faire réaliser à votre patron que vous êtes compétent, engagé et performant. Et si jamais il ne vous a pas accordé de prime aujourd’hui, peut-être le fera-t-il plus volontiers demain…

Pour recevoir chaque samedi la chronique «GAGNER plus» et les autres conseils de nos experts en finances personnelles et consommation, abonnez-vous gratuitement à l’infolettre hebdomadaire InfoBref Votre argent ici ou en cliquant sur Infolettres en haut à droite

Olivier Schmouker