ENTREPRENEURS, PROFESSIONNELS, INVESTISSEURS ENTREPRENEUR·ES et
PROFESSIONNEL·LES

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement du lundi au vendredi:

et chaque samedi:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

InfoBref vous est offert gratuitement grâce au soutien de:

GAGNER plus

Entrepreneurs et professionnels, gare aux nouveaux types de fraudes

Publié le 24 nov. 2023
Olivier Schmouker
par Olivier Schmouker
Chroniqueur à InfoBref
Entrepreneurs et professionnels, gare aux nouveaux types de fraudes

[crédit photo: Bermix Studio]

  • 530 millions $: c’est le montant total d’argent escroqué au Canada l’an dernier, selon les signalements reçus par le Centre antifraude. Or seulement 5 à 10% des arnaques sont rapportées aux autorités.
  • Parmi les cibles privilégiées des escrocs figurent les entrepreneurs, les gestionnaires, ceux qui travaillent en finance et comptabilité, et même certains travailleurs autonomes. Ils se font avoir par des arnaques de plus en plus sophistiquées, comme l’échange de carte Sim, dont tout le monde peut être victime.

L’échange de carte SIM

Les cellulaires sont une mine d’informations sur leur propriétaire et ses activités professionnelles et financières. 

  • Il n’est donc pas étonnant que les escrocs s’y intéressent de près.

Un jour, vous recevez un texto, un courriel ou un appel pressant, qui exige que vous confirmiez votre nom, votre numéro de téléphone ou encore un numéro de transaction – et vous tombez dans le panneau, en dévoilant quelques informations.

Les escrocs peuvent trouvent aussi parfois ce type d’informations simplement en naviguant sur vos comptes de médias sociaux.

Une fois qu’ils ont assez de renseignements sur vous, ils contactent votre fournisseur de services mobiles, par téléphone ou clavardage.

  • Ils prétendent être le titulaire de votre compte et demandent une nouvelle carte Sim en votre nom.

Une fois la nouvelle carte Sim connectée à leur cellulaire, ils ont accès à toutes les données liées à votre compte: comptes bancaires, courriels, contacts professionnels.

Ils peuvent alors:

  • vider vos comptes bancaires;
  • présenter une demande de crédit en votre nom; ou
  • se faire passer pour vous afin de flouer tous vos contacts.

De votre côté, vous pouvez perdre l’accès à votre service mobile et à vos comptes.


Des conseils en finances personnelles, investissement, immobilier et consommation? C’est ce que vous offre chaque samedi l’infolettre InfoBref Votre argent. Elle est gratuite: abonnez-vous ici ou en cliquant Infolettres en haut à droite


Le faux fournisseur

Les escrocs peuvent aussi se faire passer pour l’un de vos fournisseurs.

  • Ils demandent alors un paiement bancaire par voie électronique sur un compte différent de celui qui est habituellement utilisé.

Une fois l’opération faite, il est trop tard.

De plus, il est possible que vous ne vous en aperceviez pas, jusqu’au jour où le vrai fournisseur entrera en contact avec vous pour obtenir son paiement.

Consultez notre sélection des 5 meilleures cartes de crédit pour les entrepreneurs et PME>

La fraude du président

Un comptable de l’entreprise reçoit un courriel, ou même un appel téléphonique, d’un des hauts dirigeants, souvent le PDG lui-même.

  • Lors de la fraude, le haut dirigeant en question est bien souvent à l’extérieur du pays.

Dans ce type de fraude, c’est en réalité un escroc qui se fait passer pour le haut dirigeant pour demander le virement d’une somme importante vers un compte bancaire à l’étranger. 

  • L’escroc prétexte, par exemple, une offre publique d’achat (OPA) urgente et confidentielle, ou une autre transaction exceptionnellement intéressante pour l’entreprise.
  • Un soi-disant «avocat» peut ensuite prendre la relève pour donner des consignes spécifiques au transfert de fonds.

Le faux représentant

Le fraudeur se fait passer pour un représentant de l’institution bancaire avec laquelle fait affaire l’entreprise.

Il explique qu’il lui faut mettre à jour la plateforme informatique, ou bien carrément en créer une spécifiquement pour l’entreprise afin que celle-ci puisse bénéficier d’un meilleur service.

  • S’il est assez convaincant, il peut ainsi obtenir un numéro de compte et son mot de passe.
  • Le soi-disant «représentant» avise de n’effectuer aucune transaction pour les prochaines 24 à 48 heures (cela lui donne le temps d’effectuer des transferts bancaires à l’international).

Savoir l’essentiel des nouvelles chaque matin en 5 minutes? C’est possible, grâce à l’infolettre quotidienne d’InfoBref. Simple, claire, et utile. Faites comme plus de 20 000 Québécois·es, essayez-la: abonnez-vous gratuitement ici ou en cliquant Infolettres en haut à droite


Comment vous prémunir de ces fraudes?

Ne divulguez pas votre numéro de téléphone sur les médias sociaux et limitez la quantité de renseignements personnels que vous publiez en ligne, comme votre date de naissance, le nom de votre école primaire ou celui de pitou.

Les escrocs peuvent utiliser ces informations pour répondre à des questions d’identification courantes, et se faire ainsi passer pour vous.

N’utilisez pas le même mot de passe ou nom d’utilisateur pour vos différents comptes.

Cette habitude facilite grandement l’accès à vos données sensibles. 

Ne répondez pas aux demandes de renseignements personnels, comme votre numéro de compte bancaire, en ligne ou par téléphone, même si votre interlocuteur affirme travailler au service à la clientèle, au service d’assistance ou au service de sécurité d’une entreprise.

Les organisations réputées, en particulier les institutions financières, ne vous demanderont jamais de fournir des renseignements confidentiels en vous appelant ou en vous envoyant un courriel.

Méfiez-vous des messages urgents, des sites web et des adresses courriel légèrement modifiées, ainsi que des courriels comportant des fautes d’orthographe et de grammaire.

Pour recevoir chaque samedi la chronique «GAGNER plus» et les autres conseils de nos experts en finances personnelles et consommation, abonnez-vous gratuitement à l’infolettre hebdomadaire InfoBref Votre argent ici ou en cliquant Infolettres en haut à droite

Olivier Schmouker