ENTREPRENEURS, PROFESSIONNELS et INVESTISSEURS ENTREPRENEUR·ES et
PROFESSIONNEL·LES

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement du lundi au vendredi:

et chaque samedi:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

Bilan de la BOURSE

Bilan de la bourse en 2022: l’énergie sauve les meubles au Canada

Publié le 14 janv. 2023
Anthony Ménard
par Anthony Ménard
CFA, vice-président, gestion des données chez Inovestor
Bilan de la bourse en 2022: l’énergie sauve les meubles au Canada
  • En 2022, l’indice S&P/TSX a baissé de 5,8%, le S&P 500 a perdu 18,1%, alors que les actions internationales ont reculé de 15,6%.
  • Au Canada, le secteur de l’énergie a été le secteur le plus performant pour la deuxième année consécutive, avec une performance de +54% qui a suivi celle de +89% réalisée en 2021.

En 2022, les meilleurs secteurs du TSX ont été l’énergie, la consommation de base et les matériaux, en hausse de respectivement 54%, 9,6% et 1,7%.

Les secteurs les moins performants ont été la santé, les technologies de l’information et les services publics, en baisse de respectivement 57,8%, 35,5% et 10,6%.

De héros à zéro

Contraste important avec 2021: en 2022, les grandes capitalisations américaines qui étaient à la mode ont pratiquement toutes fait moins bien que l’indice S&P 500 dans son ensemble.

 Variation du cours de l’action en 2022 ($US)Variation du cours de l’action en 2021 ($US)
Tesla-65%+49,8%
Meta (anciennement Facebook)-64,2%+23,1%
NVIDIA-50,3%+125,3%
Netflix-51,1%+11,4%
Amazon -46,9%+2,4%
Google -38,7%+65,2%
Microsoft -28,7%+51,2%
Apple -27,8%+33,8%

Inovestor offre une plateforme de recherche pour les titres boursiers nord-américains. Accélérez et facilitez vos décisions d’investissement, le suivi de votre portefeuille et la communication de ces décisions à de potentiels clients: inscrivez-vous gratuitement à la plateforme d’Inovestor.

De perdant à gagnant

Après les 10 premiers mois de l’année, l’indice des actions internationales MSCI ACWI ex USA avait chuté de 24% alors que le S&P 500 avait diminué de 17,7%. Fin octobre, la performance des actions internationales était donc inférieure de 6,3% à celle des actions américaines

Mais le MSCI ACWI ex USA a finalement terminé l’année à -15,6%, tandis que le S&P 500 a terminé à -18,1%. Les actions internationales ont donc fini en avance de 2,5%.

Ces deux évènements, la contreperformance des titres précédemment à la mode et la performance surprenante du MSCI ex USA, rappellent que la performance passée n’est pas garante de celle à venir.

L’anticipation des rendements futurs par les investisseurs

En 2021, les investisseurs étaient enthousiastes, alors que la bourse atteignait de nouveaux sommets.

  • 2021 avait été fructueux.  
  • Les investisseurs ont donc débuté 2022 avec audace.

En 2022, la chute des marchés a fait que plusieurs se sont demandé si la bourse était si profitable qu’on le dit.

  • À la suite de la mauvaise performance de l’année 2022, les investisseurs sont désormais frileux.

Les investisseurs ont tendance à ajuster leurs anticipations en fonction de ce qui vient tout juste de se produire.

Pourtant, quand on observe l’histoire, les rendements futurs sont souvent complètement à l’opposé des rendements passés.

  • Une décennie de mauvais rendements est généralement suivie d’une décennie de bons rendements, et inversement.

Les investisseurs devraient avoir la même attitude que lorsqu’ils font l’épicerie:

  • acheter de façon normale en fonction de leurs besoins; et
  • profiter des soldes pour acheter davantage.

­Consultez la section ARGENT d’InfoBref avec chaque jour nos nouvelles brèves, et chaque samedi nos conseils de finances personnelles, consommation et investissement.
Pour les recevoir gratuitement par courriel, abonnez-vous aux infolettres d’InfoBref ici ou en cliquant Infolettres en haut à droite


Taux d’intérêt
2022 a vu, en l’espace de 10 mois, l’une des plus fortes hausses de taux d’intérêt de l’histoire.

  • Le taux directeur canadien est passé de 0,25% en février à 4,25% en décembre.

La Banque du Canada prendra sa prochaine décision sur les taux d’intérêt le 25 janvier

Inflation
Au Canada, l’inflation a monté de 4,8% en début d’année (les dernières données disponibles à ce moment étant celles de novembre 2021) jusqu’à 8,1% (selon les données de juin 2022), pour terminer l’année à 6,8% (selon les données de novembre 2022).

Recevez chaque début de mois un bilan de la bourse dans l’infolettre hebdomadaire gratuite InfoBref Votre argent, qui vous offre chaque samedi des informations et conseils d’experts en finances personnelles et consommation. Abonnez-vous gratuitement ici ou cliquez Infolettres en haut à droite

Anthony Ménard