ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS Entrepreneurs, gestionnaires et professionnels du Québec

Voici l’info qu’il vous faut: pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour en semaine

C’est la faute aux «robots scalpeurs» si des produits sont en rupture de stock sur Internet à Noël

Publié le 2 déc 2020
par Alain McKenna

(Source: AIO Bot)

  • Les stocks de PlayStation 5 et de Xbox Series X des cyberdétaillants nord-américains se sont rapidement vidés dans les instants suivant leur mise en vente sur Internet, le mois dernier.
  • Ce phénomène n’est pas dû à des consommateurs empressés de se procurer une nouvelle console, mais plutôt à des systèmes automatisés qui les achetaient par dizaines pour les revendre ensuite à prix fort sur des sites de revente comme eBay.

Les robots scalpeurs (scalping bots en anglais) connaissent une très grande popularité depuis le début de la pandémie et ce sont eux qui provoquent les ruptures de stock.

  • N’importe qui peut acheter ces logiciels pour moins de 500 $ afin de rafler une grande quantité de produits ciblés, allant des consoles de jeux vidéo à des modèles de chaussures emblématiques, dès qu’ils sont mis en vente.
  • De nombreux internautes préfèrent payer plus pour acquérir le produit qu’ils désirent auprès de ces revendeurs, plutôt que de se ruer eux-mêmes sur les sites des détaillants.

Il faut revoir la façon dont les produits sont vendus en ligne, dit à InfoBref Denis Talbot, producteur du populaire balado Radio-Talbot et spécialiste des jeux vidéo.

  • Selon lui, le modèle du «premier arrivé, premier servi» est tout simplement dépassé, puisqu’il bénéficie avant tout aux robots scalpeurs et non aux consommateurs.
  • «La solution serait probablement de plutôt organiser un tirage ou de fixer une limite au nombre d’articles par adresse postale ou par carte de crédit.»
Alain McKenna