ENTREPRENEURS, PROFESSIONNELS, INVESTISSEURS ENTREPRENEUR·ES et
PROFESSIONNEL·LES

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement du lundi au vendredi:

et un samedi par mois:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

InfoBref vous est offert gratuitement grâce au soutien de:

Quelque 600 ménages québécois n’ont toujours pas signé de bail

Mis à jour le 11 août 2022
par Johanna Sabys
Quelque 600 ménages québécois n’ont toujours pas signé de bail

(Source: Michal Balog / Unsplash)

  • Au lendemain du 1er juillet, on comptabilisait environ 600 foyers sans logement. Selon le Front d’action populaire en réaménagement urbain (Frapru), ce nombre est en dessous de la réalité et il devrait augmenter dans les prochains jours. 
  • Dans son 22e bilan annuel, le Frapru affirme que cette année est l’une des pires qu’ait connues le Québec: selon l’organisme, c’est la première fois qu’autant de foyers suivis par un service d’aide se retrouvent sans bail début juillet. 

Selon les municipalités et offices d’habitation, au moins 4000 ménages ont demandé cette année de l’aide pour trouver un logement. 

  • Parmi ces 4000 ménages, environ 600 sont toujours suivis par un service d’aide. 
  • Ils sont actuellement hébergés par des villes, la Croix-Rouge ou des proches. 

Les villes les plus touchées

  • Drummondville (135 ménages) 
  • Montréal (118) 
  • Québec (55)
  • Sherbrooke (50) 

Le nombre de ménages en difficulté est encore plus élevé, déplore le Frapru: 

  • beaucoup ont dû se résoudre à louer un appartement trop cher, trop petit ou insalubre; et 
  • d’autres n’ont pas contacté les services d’aide.
Johanna Sabys