Le Québec est la province la plus généreuse envers ses utilisateurs-payeurs

par Alain McKenna
  • Les Québécois sont peut-être ceux qui paient le plus d’impôts et de taxes en Amérique du Nord, mais ils en bénéficient dans les frais qu’ils paient pour utiliser les services publics.
  • En effet, les Québécois paient en moyenne 424 $ de moins que les habitants des autres provinces pour accéder aux divers services gouvernementaux.

Les gouvernements tirent leurs revenus de trois sources principales: l’impôt, les taxes et les tarifs. Ces derniers sont facturés à l’utilisation de certains services: on paie pour consulter un médecin, pour renouveler l’immatriculation de sa voiture, pour visiter un parc provincial, etc.

Au Québec, les revenus de tarification représentent un maigre 12 % du financement total de tous les services publics. Cette faible proportion reflète les coûts relativement bas des tarifs facturés.

  • En 2019, les Québécois ont payé en moyenne 100 $ de moins en tarifs pour leurs soins de santé que les autres Canadiens.
  • Ils ont payé 322 $ de moins pour les services offerts par le réseau de l’éducation.
  • Pour tous les autres services publics, l’écart moyen est beaucoup plus faible – de 2 $ seulement – mais toujours à l’avantage des Québécois, ajoute le ministère des Finances du Québec, qui publie ces statistiques.

La tarification «assure l’équité dans le financement des services publics, puisque les citoyens paient uniquement pour les services dont ils bénéficient», mais ne constitue pas le mode de financement approprié pour tous les services publics, croit le ministère.

Par exemple, l’accès aux services publics par des ménages à plus faible revenu «est un aspect important» qui a défini la politique de tarification québécoise au fil des ans, conclut-il dans son rapport.

Alain McKenna

Dernières nouvelles