La planète compte trois fois moins d’animaux vivants qu’il y a 50 ans

Publié le 10 sept. 2020
par Alain McKenna
  • L’agriculture industrielle et l’exploitation forestière des dernières décennies ont entraîné la disparition de 68% de la population animale mondiale, dit la WWF.
  • «C’est inquiétant, car on a réalisé depuis longtemps que notre propre survie dépendait d’écosystèmes naturels intacts entiers», ajoute Rebecca Shaw, scientifique en chef de l’organisation non gouvernementale.
Alain McKenna