ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES, PROFESSIONNELS ENTREPRENEUR·ES et
PROFESSIONNEL·LES

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement du lundi au vendredi:

et chaque samedi:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

InfoBref vous est offert gratuitement grâce au soutien de:

Exceldor: il n’y aura pas de loi spéciale forçant le retour au travail

Mis à jour le 21 juin 2021
par Félix Côté
  • Alors que les employés de l’usine d’abattage d’Exceldor de Saint-Anselme sont en grève depuis quatre semaines, le ministre du Travail Jean Boulet ne veut pas recourir à une loi spéciale pour mettre fin au conflit. 
  • La semaine dernière, le ministre avait proposé aux deux parties d’aller en arbitrage. La proposition avait été acceptée par l’employeur, mais refusée par les syndiqués. 

Les 600 syndiqués en grève d’Exceldor réclament un salaire de 25 $ de l’heure. 

  • En mai, ils ont refusé une offre qui aurait fait passer leur salaire de 20,71 $ de l’heure à 22,51 $ de l’heure. 

Un processus d’arbitrage ou l’instauration d’une loi spéciale les forcerait à retourner au travail.

Félix Côté