ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES et PROFESSIONNELS ENTREPRENEUR·E·S ET
PROFESSIONNEL·LE·S

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement chaque jour:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

L’écart de richesse se creuse entre les propriétaires et les locataires

Publié le 5 oct. 2022
par Félix Côté

(Source: Dillon Kydd / Unsplash)

  • La valeur nette moyenne des ménages propriétaires augmente plus rapidement que celle des ménages locataires, selon une analyse de la Banque TD. 
  • Le rapport d’analyse donne en exemple la valeur nette des ménages canadiens dont les membres sont nés entre 1955 et 1964. De 2005 à 2019, la valeur de ces ménages s’est appréciée en moyenne de 887 000 $ pour les propriétaires et de 180 000 $ pour les locataires. 

La hausse de la valeur des maisons est la principale explication à cette différence.

Le rapport suppose d’autres causes probables:

  • un niveau de littératie généralement plus faible chez les ménages locataires; et
  • la difficulté croissante pour les ménages d’accéder à la propriété.

L’écart risque de s’accentuer entre propriétaires et locataires en raison de la hausse des taux d’intérêt, précise le rapport.

Cette hausse rend plus difficiles l’accès au financement, et donc l’accès à la propriété. 

Les économistes de la TD pensent que cela pourrait entrainer un manque de nouveaux logements, parce qu’un resserrement des conditions d’emprunt pousserait plusieurs promoteurs immobiliers à retarder ou annuler certains projets de construction résidentielle.

Félix Côté