ENTREPRENEURS, PROFESSIONNELS, INVESTISSEURS ENTREPRENEUR·ES et
PROFESSIONNEL·LES

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement du lundi au vendredi:

et un samedi par mois:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

InfoBref vous est offert gratuitement grâce au soutien de:

GAGNER plus

Profitez de l’économie collaborative pour économiser ou générer un revenu

Publié le 24 fév 2023
Olivier Schmouker
par Olivier Schmouker
Chroniqueur à InfoBref
Profitez de l’économie collaborative pour économiser ou générer un revenu

[photo tirée du site de La Patente]

  • Consommer, ce n’est pas nécessairement acheter pour soi. Ça peut également consister à partager et échanger avec autrui.
  • Un nombre grandissant de sites web et d’applications comme Kijiji, Tuango et Partage Club favorisent aujourd’hui cette approche. À la clé, des gains financiers conséquents pour ceux qui décident d’emprunter la voie de l’économie collaborative. Voici 3 façon d’en profiter.

L’économie collaborative, c’est le partage ou l’échange entre particuliers de biens, de services ou de connaissances, avec ou sans échange monétaire.

  • Elle se fait la plupart du temps par l’entremise de plateformes numériques, à l’image notamment de Kijiji (objets de seconde main), Communauto (voitures) et Breather (espaces de travail).

Elle peut être un bon moyen d’arrondir vos fins de mois, ou bien de faire des économies conséquentes.

1 ) Achetez et vendez sur le web

On peut tout acheter et vendre, ou presque, via Internet.

La majorité des transactions de biens de seconde main concernent les vêtements, chaussures et accessoires de mode.

Ces catégories représentent 30% de tous les objets vendus en ligne au Canada, selon une étude de Kijiji.

  • Les économies moyennes des Canadiens générées chaque année par l’achat de biens de seconde main plutôt que de biens neufs s’élèveraient à 723 $.
  • Quant aux gains que les Canadiens enregistrent en vendant en ligne des biens de seconde main, ils se chiffreraient en moyenne à 961 $ par an, indique l’étude.

La revente occasionnelle d’objets de seconde main n’est pas considérée comme une activité professionnelle. Il n’y a donc aucune formalité particulière à remplir à ce sujet.

Mais attention, si jamais il s’agit de biens que vous avez achetés ou fabriqués en vue de les revendre sur une base régulière, la donne peut changer:

  • «Il est alors probable que vous ayez des obligations fiscales à respecter, car vous pouvez dès lors être considéré comme un travailleur autonome», signale Revenu Québec.

­Consultez la section ARGENT d’InfoBref avec chaque jour nos nouvelles brèves, et chaque mois nos conseils en finances personnelles, consommation et investissement.
Pour les recevoir gratuitement par courriel, abonnez-vous aux infolettres d’InfoBref ici ou en cliquant Infolettres en haut à droite


2 ) Mettez en location vos outils ou un service original

Vous pouvez mettre en location des biens qui vous appartiennent: vos outils de bricolage ou de jardinage, votre vélo à gros pneus (fat bike), votre tuxedo, etc.

  • Il vous suffit de placer une petite annonce dans un site web spécialisé dans ce domaine, comme LesPac ou Craiglist.

Louer ses services par l’entremise d’une plateforme numérique est une autre pratique en vogue: garder un animal domestique, effectuer un travail de rédaction, prodiguer des conseils en matière de yoga, etc.

  • Là encore, il est important de veiller à ce que cette activité ne prenne pas un caractère professionnel, sans quoi il vous faudrait remplir certaines formalités légales.

Savoir l’essentiel des nouvelles chaque matin en 5 minutes? C’est possible, grâce à l’infolettre quotidienne d’InfoBref. Simple, claire, et utile. Faites comme plus de 22 000 Québécois·es, essayez-la: abonnez-vous gratuitement ici ou en cliquant Infolettres en haut à droite


3 ) Consommez malin

Différentes stratégies en lien avec l’économie collaborative permettent de consommer à moindre cout.

L’achat groupé peut vous permettre de bénéficier de tarifs préférentiels par l’entremise de sites web comme Groupon et Tuango. Et ce, dans toutes sortes de domaines: hébergement, restauration, électronique, etc.

Vous pouvez réparer vous-même un objet endommagé ou un gadget électronique défectueux grâce aux Fab Labs, ces ateliers où le matériel et l’expertise sont mis à la disposition de quiconque en a besoin.

  • Il en existe un peu partout au Québec.
  • L’un des plus connus est l’atelier collaboratif La Patente, à Québec.

Empruntez ou échangez des objets dont vous avez besoin grâce à des applications de partage. Un exemple récent est celui du Partage Club.

Bref, il est aujourd’hui tout à fait possible de consommer autrement, en misant plus sur le «nous» que sur le «je». À la clé, un gain pour chacun, et pour tous.

Pour recevoir chaque mois la chronique «GAGNER plus» et les autres conseils de nos experts en finances personnelles et consommation, abonnez-vous gratuitement à l’infolettre InfoBref Votre argent ici ou en cliquant Infolettres en haut à droite

Olivier Schmouker