ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES, PROFESSIONNELS ENTREPRENEUR·ES et
PROFESSIONNEL·LES

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement du lundi au vendredi:

et chaque samedi:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

InfoBref vous est offert gratuitement grâce au soutien de:

CE MARDI en rafale

Publié le 1er juin 2021
par Félix Côté
  • Bilan Covid: 208 nouveaux cas enregistrés au cours des dernières 24h. 354 Québécois sont hospitalisés, soit 8 de moins qu’hier.
  • Le Comité consultatif national de l’immunisation (CCNI) confirme que les Canadiens qui ont reçu une première dose du vaccin d’AstraZeneca peuvent choisir de recevoir une deuxième dose de Pfizer ou Moderna – ce qui était déjà autorisé au Québec avant cette recommandation nationale. 
  • Le drapeau de l’Assemblée nationale restera en berne jusqu’au 8 juin – soit pendant une heure pour chacun des 215 enfants autochtones dont les dépouilles ont été retrouvées à Kamloops, en Colombie-Britannique.
  • Jacques Lacoursière, un grand historien et auteur québécois, qui a écrit les cinq volumes d’Histoire populaire du Québec et qui a participé à la série Épopée en Amérique, est décédé la nuit dernière à l’âge de 89 ans.
  • Record à la Bourse de Toronto: propulsé par une hausse de valeur des actions dans les secteurs de l’énergie, des métaux de base et des technologies, l’indice S&P/TSX a dépassé pour la première fois aujourd’hui la barre des 20 000 points.
  • La croissance économique du Canada s’est poursuivie au premier trimestre, au rythme annualisé de 5,6% selon Statistique Canada – ce qui suit les prédictions faites hier par l’OCDE, qui prévoit une croissance de l’économie canadienne de 6,1% cette année. 
  • Les travailleurs étrangers temporaires embauchés par les producteurs agricoles du Québec pourront, s’ils le souhaitent, recevoir une première dose de vaccin dès leur arrivée à l’aéroport et une seconde dose plus tard dans l’été.
Félix Côté