ENTREPRENEURS, GESTIONNAIRES, PROFESSIONNELS ENTREPRENEUR·ES et
PROFESSIONNEL·LES

Voici l’info qu’il vous faut:
pertinente, utile et brève

Recevez gratuitement du lundi au vendredi:

et un samedi par mois:

Votre adresse servira uniquement à vous envoyer nos infolettres. Vous ne recevrez pas de courriels publicitaires et vous pourrez vous désabonner en tout temps.

InfoBref vous est offert gratuitement grâce au soutien de:

Une firme canadienne de dette privée fait perdre plus d’un milliard $ à ses investisseurs

Mis à jour le 10 août 2022
par Félix Côté
Une firme canadienne de dette privée fait perdre plus d’un milliard $ à ses investisseurs

(source: Unsplash)

  • Les 26 000 investisseurs, dont plusieurs Québécois, qui ont fait confiance à Bridging Finance, un gestionnaire de fonds ontarien, pourraient perdre collectivement environ 1,3 milliard $ après la liquidation de ses actifs. Cela représente une perte moyenne de 50 000 $ par investisseur. La plupart des investisseurs sont des particuliers.
  • Bridging, qui se spécialise dans les prêts d’argent à des organisations – ce que l’on appelle de la dette privée, a été mis sous séquestre l’an dernier en raison d’importantes difficultés financières dues à des fraudes présumées.

La Cour supérieure de l’Ontario avait mis Bridging sous séquestre à la demande de la Commission des valeurs mobilières de l’Ontario (CVMO). 

La CVMO avait soulevé plusieurs irrégularités. Elle soupçonnait les dirigeants de Bridging:

  • d’avoir détourné des millions $; et
  • d’avoir autorisé des prêts à des personnes en difficulté financière, alors que ce n’était pas ce que l’entreprise disait faire à ses investisseurs.

La Cour avait alors chargé le cabinet comptable PricewaterhouseCoopers (PWC) de gérer les affaires de Bridging Finance. 

PWC avait envisagé de vendre rapidement Bridging à des repreneurs. Quelque 200 acheteurs potentiels se seraient manifestés.

Mais, après avoir étudié les options, PWC a récemment statué que la meilleure solution était de liquider progressivement le portefeuille de prêts de Bridging, afin de rembourser les investisseurs.


Savoir l’essentiel des nouvelles chaque matin en 5 minutes? C’est possible, grâce à l’infolettre quotidienne d’InfoBref. Simple, claire, et utile. Faites comme plus de 20 000 Québécois·es, essayez-la: abonnez-vous gratuitement ici ou en cliquant Infolettres en haut à droite


Cette liquidation ne permettrait toutefois qu’un remboursement partiel.

  • Selon les estimations de PWC, les investisseurs pourraient seulement récupérer dans les prochaines années entre 34% et 42% de l’argent qu’ils ont investi. 
  • Ils pourraient donc perdre collectivement jusqu’à 1,3 milliard $. 

PWC demandera vendredi à la Cour de l’Ontario l’autorisation de liquider les actifs de Bridging. 

L’affaire a un impact auprès des banques et des conseillers financiers qui, à travers le pays, avaient recommandé à leurs clients d’investir dans Bridging.

Félix Côté