Vaccins anti-Covid-19

L’actualité de la recherche sur des vaccins pour protéger contre la Covid-19, et sur la disponibilité et l’utilisation de ces vaccins au Québec et au Canada

Vaccins anti-Covid: la quantité de doses attendue d’ici mars ne suffira pas à vacciner les Canadiens prioritaires

Mis à jour il y a 8 h
  • Entre janvier et mars 2021, le Canada devrait recevoir six millions de doses, mais l’administratrice en chef de Santé Canada a indiqué que ce ne serait pas assez pour immuniser tous les Canadiens inscrits sur la liste prioritaire.
  • Theresa Tam a souligné que chaque province décidera qui sera vacciné en priorité sur son territoire – même si des recommandations sont données à l’échelle nationale.

Le Royaume-Uni est le premier pays à approuver le vaccin de Pfizer et BioNTech

Mis à jour il y a 13 h
Le Royaume-Uni est le premier pays à approuver le vaccin de Pfizer et BioNTech

(Image BioNTech)

  • Le gouvernement britannique a approuvé aujourd’hui la recommandation de l’Agence indépendante de réglementation des médicaments et des produits de santé (MHRA) d’autoriser l’utilisation de ce vaccin contre la Covid-19.
  • Les premières doses devraient être disponibles dans tout le Royaume-Uni la semaine prochaine.

Le Royaume-Uni prend une longueur d’avance dans la course aux vaccins.

C’est le premier pays:

  • à disposer d’un vaccin approuvé cliniquement;
  • à pouvoir commencer sa campagne de vaccination. 

Le gouvernement britannique se défend bien d’avoir accéléré le processus.

  • Le feu vert des autorités fait suite à des mois d’essais cliniques rigoureux;
  • Les experts indépendants du MHRA certifient que le vaccin répond à des normes strictes de sécurité, de qualité et d’efficacité.

Dès le début de la semaine prochaine, le service public de santé devrait pouvoir commencer la campagne de vaccination.

  • Les résidents des maisons de retraite, le personnel soignant, les personnes âgées et les personnes les plus vulnérables seront les premiers à en bénéficier.

Au total, le Royaume-Uni doit recevoir 40 millions de doses du vaccin. Cela lui permettrait de vacciner 20 millions de personnes, sur presque 67 millions d’habitants.

Près de 60 000 personnes sont décédées à cause du virus au Royaume-Uni, qui est le pays européen le plus endeuillé par la pandémie.

Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

Ottawa pourrait fournir 700 000 doses de vaccins au Québec d’ici mars prochain

Publié avant-hier
  • Selon les informations dont dispose François Legault, le Québec devrait recevoir environ 700 000 doses d’ici le 31 mars 2021 – ce que le premier ministre juge insuffisant. 
  • Néanmoins, la Santé publique va finaliser sa «stratégie de déploiement» dès la semaine prochaine, et le gouvernement québécois dit qu’il sera prêt à commencer la vaccination en janvier.  

Vaccins anti-Covid: Moderna demande une autorisation d’utilisation d’urgence au Canada et aux États-Unis

Publié le 30 nov. 2020
Vaccins anti-Covid: Moderna demande une autorisation d’utilisation d’urgence au Canada et aux États-Unis

(Photo Moderna)

  • La société américaine a soumis aujourd’hui son vaccin à la Food and Drug Administration (FDA) américaine et à Santé Canada.
  • Après Pfizer, Moderna est le deuxième laboratoire américain à faire une demande d’autorisation.

Les résultats de l’analyse finale du vaccin par Moderna révèlent une efficacité de 94,1%.

  • Les personnes vaccinées ont donc 94% de chances de n’avoir aucun symptôme de la Covid-19 si elles sont infectées.
  • Concernant les formes sévères de la maladie, l’efficacité du vaccin s’élève même à 100%, selon la société biotechnologique.

La semaine dernière, le responsable de la campagne de vaccination américaine estimait que le vaccin de Pfizer obtiendrait le feu vert de la FDA le 11 décembre, et celui de Moderna, une semaine plus tard. 

Hier, le président de Moderna a confirmé que le Canada figure parmi les pays qui recevront les doses précommandées, soit au moins 20 millions de doses.

La société espère produire entre 500 millions et un milliard de doses de son vaccin à partir de l’an prochain.

Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

Vaccins anti-Covid: le Canada n’est pas à l’arrière de la file d’attente, selon Moderna

Publié le 29 nov. 2020
  • Le président de la société pharmaceutique Moderna a dit hier, en entrevue à CBC, que le Canada s’est assuré une bonne place dans le calendrier de livraison de son vaccin en étant parmi les premiers pays à passer une commande.
  • Selon Noubar Afeyan, les pays qui ont commandé des doses «avant même d’avoir des preuves de l’efficacité du vaccin sont assurés de recevoir le nombre de doses qu’ils ont commandées» – soit au moins 20 millions de doses pour le Canada.

Les Forces armées canadiennes aideront à distribuer les vaccins anti-Covid en zones rurales

Publié le 27 nov. 2020
Les Forces armées canadiennes aideront à distribuer les vaccins anti-Covid en zones rurales

Le major général Dany Fortin (photo ministère de la Défense)

  • Dany Fortin, ex-commandant de mission à l’OTAN, veillera à «la planification et l’entreposage, ainsi qu’à la distribution dans les communautés autochtones et rurales» des vaccins dès qu’ils seront disponibles, a annoncé le premier ministre Justin Trudeau dans son point de presse quotidien ce midi.
  • Sans savoir quand exactement un premier vaccin sera disponible au Canada, Trudeau a dit croire que la majorité des Canadiens sera vaccinée d’ici septembre prochain.

Les États-Unis pensent pouvoir vacciner tous les Américains d’ici juin

Publié le 26 nov. 2020
  • Le responsable de la campagne de vaccination américaine, le Dr Moncef Slaoui, estime que le pays réussira à produire suffisamment de doses de vaccins anti-Covid pour immuniser tous les Américains qui le souhaitent d’ici le mois de mai ou juin prochain. 
  • Le chercheur en immunologie et biologie moléculaire a dit, en entrevue à RDI, que le vaccin de Pfizer sera le premier à obtenir le feu vert de la Food and Drug Administration le 11 décembre et que, une semaine plus tard, ce serait normalement au tour du vaccin de Moderna.

Vaccin d’AstraZeneca: que s’est-il passé et pourquoi envisage-t-on une nouvelle étude clinique?

Publié le 26 nov. 2020
Vaccin d’AstraZeneca: que s’est-il passé et pourquoi envisage-t-on une nouvelle étude clinique?

(Image AstraZeneca)

  • Trois jours après leur publication, les résultats préliminaires de l’étude ont soulevé de nombreuses questions dans la communauté scientifique, et l’université d’Oxford, qui a mené cette étude, a admis avoir fait une erreur.
  • Aujourd’hui, le PDG d’AstraZeneca indique à l’agence Bloomberg qu’une nouvelle étude clinique sera probablement menée pour vérifier l’efficacité d’une dose réduite du vaccin.

AstraZeneca et l’université d’Oxford ont annoncé lundi, en publiant leurs résultats préliminaires, que leur vaccin était efficace en moyenne à 70%.
L’efficacité déclarée était :

  • de 90% au sein d’un premier groupe ayant reçu une demi-dose, puis une dose complète un mois plus tard; et
  • de 62% au sein d’un second groupe ayant reçu deux doses complètes.

Mais l’étude est remise en question par les experts.

  • Certains scientifiques remettent en cause le taux d’efficacité de 70%, obtenu en fusionnant les résultats des deux groupes pour lesquels des doses différentes ont été utilisées.
  • De plus, aucun participant du groupe qui a reçu une demi-dose n’avait plus de 55 ans. La meilleure immunité de ce groupe pourrait donc être attribuable au fait que les participants ont une bonne réponse immunitaire parce qu’ils sont plus jeunes.
  • On reproche également le faible nombre de personnes sur lesquelles les demi-doses ont été testées – moins de 3000 personnes.

Par ailleurs, l’Université Oxford a admis hier que l’administration d’une demi-dose était due, à l’origine, à une mauvaise concentration du vaccin dans certaines fioles.

  • Les scientifiques en avaient alors avisé les autorités réglementaires, avant de poursuivre l’étude avec deux groupes distincts.

La nouvelle étude clinique qui est envisagée devrait permettre de valider l’efficacité d’une dose réduite du vaccin.

Selon AstraZeneca, cette nouvelle étude ne devrait pas retarder l’approbation du vaccin dans l’Union européenne et au Royaume-Uni, mais elle pourrait retarder le feu vert des autorités américaines.

Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

Covid-19: le Canada a réservé le plus de doses des trois vaccins les plus avancés en proportion de sa population

Publié le 25 nov. 2020
Covid-19: le Canada a réservé le plus de doses des trois vaccins les plus avancés en proportion de sa population
  • Le Canada a commandé 96 millions de doses des trois premiers vaccins à avoir terminé leurs essais cliniques, soit presque 2,6 doses par habitant – un nombre moins élevé qu’il paraît parce qu’au moins deux vaccins sur trois, sinon les trois, exigeront deux doses par personne.
  • À partir des chiffres du Duke Global Health Innovation Center, InfoBref calcule que le Canada est le pays ayant actuellement commandé le plus grand nombre par habitant de doses de ces trois vaccins, devant le Royaume-Uni (2,2 doses par habitant), le Japon (2,1) et les États-Unis (1,8).

Le gouvernement Legault se dit prêt à vacciner les Québécois, mais il attend des nouvelles d’Ottawa

Publié le 24 nov. 2020
  • Lors du point de presse d’hier, le ministre de la Santé Christian Dubé a souligné que la campagne en cours contre la grippe était un bon apprentissage pour la future campagne anti-Covid – plus de 800 000 personnes ont déjà été vaccinées contre l’influenza cette saison, notamment grâce à la collaboration des pharmaciens.
  • François Legault s’est montré impatient de commencer: «nous n’avons pas de nouvelles du fédéral. On a très hâte de savoir la date où on va pouvoir commencer à vacciner».

Le Canada se prépare à débuter sa campagne de vaccination en début d’année prochaine

Publié le 24 nov. 2020
Le Canada se prépare à débuter sa campagne de vaccination en début d’année prochaine

Le premier ministre fédéral Justin Trudeau (Source: YouTube)

  • Il est encore «prématuré d’encercler des dates sur le calendrier», mais Justin Trudeau confirme qu’il s’attend toujours à recevoir les premières doses de vaccins au Canada au premier trimestre de 2021.
  • En attendant, le gouvernement élabore un plan de distribution «robuste», achète le matériel nécessaire aux campagnes de vaccination, et vient de réserver 26 000 doses d’un produit thérapeutique contre la Covid-19.

Le premier ministre reconnait que le Canada devra attendre un peu plus longtemps que certains pays pour débuter les vaccinations.

Néanmoins, le gouvernement a investi:

Concernant le plan de distribution des vaccins, on sait que:

  • les provinces et les Forces armées canadiennes sont impliquées dans la mobilisation logistique;
  • 24 millions de seringues et d’aiguilles ont déjà été reçues, et d’autres livraisons sont attendues chaque semaine;
  • 126 congélateurs spéciaux fabriqués par Panasonic ont été achetés, dont 26 «ultra-froids» qui peuvent stocker les vaccins à -80 degrés.

Par ailleurs, Ottawa a conclu une entente pour réserver jusqu’à 26 000 doses d’un produit thérapeutique de la société Eli Lilly, mis au point avec l’entreprise AbCellera Biologics de Vancouver, afin de traiter les patients atteints par le virus.

  • Grâce à un anticorps neutralisant, le produit pourra traiter les adultes et les enfants âgés de 12 ans et plus.
Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

Troisième vaccin anti-Covid: celui d’AstraZeneca, efficace à 70%, sera moins coûteux et plus facile à conserver

Publié le 23 nov. 2020
Troisième vaccin anti-Covid: celui d’AstraZeneca, efficace à 70%, sera moins coûteux et plus facile à conserver

(Photo AstraZeneca)

  • En se basant sur des résultats intermédiaires, le laboratoire britannique AstraZeneca et l’Université d’Oxford annoncent que leur vaccin est efficace en moyenne à 70%.
  • Parce qu’il utilise une technologie plus traditionnelle que ceux de Pfizer et Moderna, ce troisième vaccin potentiel sera moins coûteux et il n’aura pas besoin d’une très basse température pour être conservé.

À l’issue d’essais cliniques de phase 3, AstraZeneca et Oxford ont publié des résultats intermédiaires.

Les résultats donnent le vaccin efficace:

  • à 90% pour un premier groupe de personnes qui a reçu d’abord une demi-dose, puis une pleine dose un mois plus tard; et
  • à 62% pour un deuxième groupe qui a reçu deux pleines doses avec un mois d’écart.

Le taux d’efficacité annoncé est plus faible que celui des deux vaccins développés par Pfizer et Moderna.

  • Mais AstraZeneca estime que son vaccin est néanmoins hautement efficace pour prévenir la maladie.

Surtout, ce vaccin sera moins coûteux et plus facile à transporter.

  • Il n’a pas besoin d’être stocké à une température très basse – contrairement à celui de Pfizer qui doit être conservé à -70 degrés.
  • Plus simple à entreposer et transporter, «le vaccin sera accessible et disponible dans le monde [entier]», assure le directeur général d’AstraZeneca Pascal Soriot.

Le laboratoire prévoit d’en produire 3 milliards de doses l’année prochaine.

Mais avant cela, AstraZeneca devra bientôt soumettre ses résultats finaux aux autorités réglementaires.

Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus