Transports

Canadian Tire met des camions de livraison autonomes sur la route en Ontario

Publié le 17 mars 2021
Canadian Tire met des camions de livraison autonomes sur la route en Ontario

Raghavender Sahdev, PDG de NuPort Robotics (NuPort Robotics)

  • Le détaillant canadien testera au cours des deux prochaines années des camions autonomes à moteur diesel équipés de la technologie de la société ontarienne NuPort Robotics. Ils feront la navette entre un centre de distribution de la grande région de Toronto et un terminal ferroviaire situé à 20 kilomètres.
  • Un conducteur sera derrière le volant en tout temps, mais l’objectif est de tester une fonction de pilotage automatique qui lui éviterait d’avoir à tenir le volant. Le projet pilote a reçu une aide de 1 million $ du gouvernement de l’Ontario.

Legault et Labeaume ont trouvé une entente sur le tramway

Publié le 17 mars 2021
Legault et Labeaume ont trouvé une entente sur le tramway

(Image Ville de Québec)

  • Le maire de Québec Régis Labeaume et le premier ministre François Legault disent qu’ils se sont entendus sur le projet de tramway de la Ville de Québec.
  • Près de trois ans après l’annonce du projet, Legault et Labeaume sont tombés d’accord sur un nouveau tracé. Le budget d’environ 3 milliards $ reste inchangé – 1,8 milliard $ viendra de Québec et 1,2 milliard $ d’Ottawa.

Régis Labeaume rencontrait ce matin François Legault et le ministre des Transports François Bonnardel pour discuter du projet.

Après la rencontre, Legault a dit «espérer une annonce bientôt». 

Sur les réseaux sociaux, le premier ministre a confirmé s’être entendu avec le maire de Québec «sur la nouvelle mouture» du projet prévoyant la desserte des banlieues de Québec – qui était réclamée par le gouvernement.

Le nouveau tracé devrait abandonner Charlesbourg et la 1re Avenue à Limoilou, au profit du secteur D’Estimauville.

  • En revanche, le terminus Le Gendre, à l’ouest de la ville, devrait être conservé.

Le maire de Québec assure que le projet sera prêt pour pouvoir lancer des appels de propositions dès que l’entente avec le gouvernement sera officialisée.

Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

La menace d’une grève des débardeurs du Port de Montréal commence à inquiéter les entreprises manufacturières canadiennes

Publié le 15 mars 2021
  • Une trêve de sept mois, qui devait faciliter les négociations entre le syndicat des 1125 débardeurs du Port de Montréal et l’Association des employeurs maritimes, se termine cette semaine. 
  • Rien ne dit qu’une entente surviendra et des transporteurs maritimes ont déjà commencé à rediriger leurs conteneurs vers d’autres ports. 

Pas moins de trois médiateurs travaillent avec les deux parties pour arriver à une entente de principe avant la fin de la trêve.

Si les négociations n’aboutissent pas rapidement, la Chambre de commerce du Canada craint qu’un arrêt de travail «paralyse l’économie et nuise à la livraison de biens essentiels pour lutter contre la Covid-19».

Elle demande à la ministre fédérale du Travail, Filomena Tassi, d’intervenir personnellement pour régler le litige.

Alain McKenna
En savoir plus En savoir plus

Le Québec est la province qui connaîtra la plus forte reprise économique cette année, prédit la Banque Royale

Publié le 11 mars 2021
Le Québec est la province qui connaîtra la plus forte reprise économique cette année, prédit la Banque Royale

(Source: Flickr)

  • Les milliards de dollars investis par les gouvernements dans des infrastructures de transport en commun au Québec feront croître notre économie cette année plus vite que celle des autres provinces, selon RBC Marché des capitaux.
  • En ajoutant l’impact des investissements publics à l’effet qu’aura la sortie de crise anticipée au cours des prochains mois, la banque torontoise prédit une hausse du PIB du Québec de 6,5% en 2021. Par comparaison, la Banque du Canada prévoit une croissance de 5,4% pour l’ensemble du Canada.

Avec une croissance prévue à 6,2% cette année, l’Ontario est la seconde province dont l’économie se remettra le plus rapidement de la Covid-19, ajoutait hier Sri Thanabalasingam, économiste à la RBC, dans une note aux investisseurs.

La RBC a rehaussé ses prévisions pour le Québec et l’Ontario, les deux provinces les plus durement affectées par la pandémie, notamment à cause de la nouvelle politique de Washington:

  • Le plan de relance américain stimulera les exportations québécoises et ontariennes davantage que celles de l’ouest du pays.
  • Le secteur pétrolier de l’Alberta et de la Saskatchewan est boudé par les États-Unis, ce qui a été constaté lors de l’abandon du projet du pipeline Keystone XL.

Au Québec, la RBC croit que cette hausse de la demande étrangère s’ajoutera à une consommation domestique boostée par le niveau d’épargne record dont disposent actuellement les ménages québécois.

Alain McKenna
En savoir plus En savoir plus

Québec prête 56 millions $ à Alstom pour moderniser son usine de La Pocatière

Publié le 9 mars 2021
Québec prête 56 millions $ à Alstom pour moderniser son usine de La Pocatière

(Photo Alstom)

  • Avec ce prêt, Alstom compte accroître la productivité de son usine du Bas-Saint-Laurent, en vue d’obtenir de nouveaux contrats et de rappeler d’anciens employés pour leur confier à nouveau du travail.
  • Si l’usine – qu’Alstom a obtenue lors de son rachat de Bombardier Transport – parvient à employer au moins 400 personnes jusqu’en 2026, puis 350 personnes jusqu’en 2029, le gouvernement du Québec promet d’oublier son prêt. Sinon, Alstom devra le rembourser, avec intérêts.

Alstom demande à Québec d’imposer un seuil minimal de contenu local dans ses projets de transport en commun

Publié le 8 mars 2021
Alstom demande à Québec d’imposer un seuil minimal de contenu local dans ses projets de transport en commun

(Photo Alstom)

  • Le géant ferroviaire français veut encourager l’approvisionnement local dans le transport en commun au Québec. Il vient de réviser son inscription au registraire des lobbyistes pour avoir le droit d’en discuter avec les ministères des Transports et des Finances du Québec.
  • Alstom, qui a officiellement acquis Bombardier Transport à la fin janvier, possède des usines au Québec. Elles profiteraient d’une politique privilégiant le contenu local, à un moment où les gouvernements du Québec et du Canada s’apprêtent à subventionner massivement la construction de nouveaux réseaux de transport public.

Sans suggérer de seuil minimum précis, le fabricant propose au gouvernement d’adopter une politique d’achat imposant un certain niveau de contenu local «dans le but de stimuler l’économie et les emplois locaux».

  • Alstom fait valoir que ses usines de Sorel-Tracy et de La Pocatière peuvent construire de nombreux types de modes de transport, allant des trains à grande vitesse aux autobus électriques, en passant par les rames de métro et les tramways.
  • L’entreprise a d’ailleurs fait des représentations auprès du gouvernement pour proposer sa participation dans des projets d’expansion du métro de Montréal et d’autres projets de transport en commun à Québec et à Gatineau.

Québec et Ottawa ont déjà annoncé pour les prochaines années des investissements dans les transports en commun qui dépassent 25 milliards $.

  • Le président d’Alstom avait dit fin janvier, au moment de boucler l’acquisition de Bombardier Transport, que sa priorité était de discuter avec les gouvernements pour assurer l’avenir de ses usines canadiennes.
  • Comme Alstom est présent au Québec et en Ontario, une politique d’achat local l’aiderait à récolter une partie de ces investissements.

Si le gouvernement adopte une politique d’achat local, Alstom devra peut-être revoir d’où proviennent ses produits. 

  • Les wagons qu’il fabrique pour le REM sont présentement assemblés en Inde.
Alain McKenna
En savoir plus En savoir plus

Ottawa autorise le projet d’expansion du port de Contrecœur

Publié le 1er mars 2021
  • Le projet d’agrandissement du port de Contrecœur, près de Sorel-Tracy, sur la rive sud de Montréal, vient d’être approuvé par le ministre de l’Environnement Jonathan Wilkinson, à la suite du processus d’évaluation environnementale.
  • Selon l’Administration portuaire de Montréal (APM), le projet doit créer 5000 emplois pendant sa phase de construction et plus de 1000 emplois permanents pour son exploitation. Les travaux permettront au port d’accueillir jusqu’à 1,2 million de conteneurs à partir de 2024. Québec doit financer la moitié de l’investissement total de 111 millions $.

Analyse POLITIQUE

Métro, tramway, REM: Legault veut satisfaire les banlieues

Publié le 19 fév 2021
Bernard Descôteaux
par Bernard Descôteaux
Métro, tramway, REM: Legault veut satisfaire les banlieues

Maquette du tramway de Québec (image Ville de Québec)

  • Signe que les temps changent, les grands investissements publics en infrastructure des prochaines décennies favoriseront le transport en commun. Québec aura son tramway, tandis qu’à Montréal le REM étendra ses tentacules à l’Est, à Laval et sur la Rive-Sud.
  • Les premiers concernés par le développement de ces projets, les municipalités, doivent se plier aux volontés du gouvernement en place à Québec, au nom d’intérêts dits supérieurs et aux connotations électoralistes.

Le maire de Québec, Régis Labeaume, l’avait peut-être oublié, mais le véritable patron des municipalités est le premier ministre du Québec. Comme le veut l’expression, elles ne sont que «les créatures des provinces». 

«Who pays the piper calls the tune», lui a rappelé François Legault qui entend modifier le tracé du projet de tramway conçu par la ville. Après tout, ce projet de près de 3,3 milliards $ est financé pour l’essentiel par le gouvernement du Québec et le gouvernement fédéral.

Le reproche fait au maire Labeaume est de ne pas avoir intégré à son projet certaines des banlieues de sa ville.

  • Des promesses électorales leur avaient été faites en 2018.
  • Le parti ministériel veut les tenir.

Cette rebuffade est offensante pour le maire Labeaume, comme pour tous les élus municipaux.

Qui mieux qu’eux connaissent les besoins de leurs concitoyens, et peuvent le mieux planifier l’aménagement de leur territoire? C’est ce que croyait avoir bien fait la ville de Québec qui planche sur ce projet depuis des années.

Le sort réservé au maire de Québec n’est pas différent de celui des maires de la région métropolitaine de Montréal à qui échappe le développement du Réseau express métropolitain.

La planification et le développement du REM appartiennent à la Caisse de dépôt et placement via sa filiale CPDQ Infra. Son seul interlocuteur est le gouvernement du Québec.

L’Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM), récemment créée pour planifier et organiser le transport en commun de la grande région de Montréal, n’a rien à dire. Elle doit s’adapter aux décisions de CPDQ Infra.

> Découvrez les autres analyses politiques de Bernard Descôteaux, publiées chaque samedi dans InfoBref Matin

Le pouvoir donné à CPDQ Infra est considérable.

  • Le développement des grands axes de transport orientera pour des décennies le développement du territoire et son aménagement.
  • C’est ainsi que la construction des autoroutes desservant Montréal a favorisé par le passé le développement des banlieues.

Des projets de prolongement du REM à Laval et à Longueuil et sur la Rive-Sud dans un axe est-ouest sont à l’étude présentement à la demande à la demande du gouvernement Legault.

S’ils se réalisent, ils conforteront le développement des couronnes au détriment de la ville-centre. L’étalement urbain se poursuivra.

La logique qui sous-tend la volonté du gouvernement Legault de favoriser les banlieues répond à une double réalité, ce autant à Québec qu’à Montréal:

  • Leur densité de population justifie des investissements importants pour régler des problèmes sérieux de congestion des routes et des ponts.
  • Ses habitants sont aussi des électeurs sensibles à la capacité de leurs élus à tenir leurs promesses.

Or, il se trouve que ce sont ces banlieues qui ont permis à la CAQ de former un gouvernement majoritaire en 2018. Leurs citoyens ont alors cru à ses promesses et, lors de la prochaine élection, ils voudront voir que les choses progressent comme promis.

Pour recevoir l’analyse politique de Bernard Descôteaux chaque samedi dans votre courriel: abonnez-vous gratuitement ici au bulletin de nouvelles quotidien InfoBref Matin

En savoir plus En savoir plus

Ottawa prévoit investir 15 milliards $ dans des projets de transports en commun durables

Publié le 10 fév 2021
Ottawa prévoit investir 15 milliards $ dans des projets de transports en commun durables

(Photo Unsplash)

  • L’investissement annoncé ce matin par Justin Trudeau s’échelonne sur 8 ans, soit jusqu’à la fin 2028. Il comprend, de 2026 à 2028, un financement de 3 milliards $ par an réservé à des projets de transport collectif municipaux.
  • Ce budget d’infrastructures s’inscrit dans le plan de relance économique du gouvernement fédéral, qui a l’ambition de créer un million d’emplois.

Avec ce budget de 15 milliards $, le gouvernement fédéral souhaite:

  • accorder un financement stable pour planifier l’avenir du transport collectif;
  • financer le prolongement de grands réseaux de transport urbains;
  • convertir les réseaux de transports à l’énergie électrique;
  • favoriser des modes de transports actifs, comme le vélo; et
  • faciliter les déplacements des Canadiens en zone rurale et éloignée.

Les 3 milliards $ récurrents pourraient servir aux villes et aux communautés à construire, par exemple, de nouvelles lignes de métro, des trains légers sur rail et des tramways, des autobus électriques et des pistes cyclables.

Ottawa dit vouloir financer des modes de transports plus propres pour atteindre son objectif de carboneutralité en 2050.

Johanna Sabys
En savoir plus En savoir plus

LeddarTech pourrait entrer en bourse en fusionnant avec une société à vocation spécifique

Publié le 9 fév 2021
LeddarTech pourrait entrer en bourse en fusionnant avec une société à vocation spécifique

LeddarTech

  • L’entreprise de Québec, qui fabrique des composants pour systèmes d’aide à la conduite automobile, confirme à InfoBref qu’elle songe à imiter ses rivaux américains Luminar Technologies et Velodyne: ils ont profité de l’engouement récent envers les technologies automobiles pour s’inscrire à la bourse de New York.
  • Pour LeddarTech, une fusion avec une société à vocation spécifique (SPAC en anglais) pourrait se traduire par une injection de capital de quelques centaines de millions de dollars, à un moment où l’entreprise doit investir massivement dans sa technologie pour assurer sa croissance.

La société montréalaise Effenco a créé un moteur électrique à recharge sans fil pour véhicules lourds qui sera vendu au même prix qu’un moteur diesel

Publié le 8 fév 2021
La société montréalaise Effenco a créé un moteur électrique à recharge sans fil pour véhicules lourds qui sera vendu au même prix qu’un moteur diesel

(Photo Effenco)

  • Ce nouveau moteur a été conçu pour être installé à peu de frais à bord de véhicules spécialisés déjà en service, comme les camions d’ordures et les tracteurs qui effectuent le chargement de marchandises dans les ports.
  • Comme ces véhicules effectuent des trajets courts et prévisibles, ils peuvent être alimentés par un groupe électrique moins coûteux et sophistiqué qu’une pile au lithium. Les supercondensateurs d’Effenco ont une autonomie moindre que celle d’une pile au lithium, mais ils peuvent se charger en 5 minutes.

Une «crise des conteneurs» menace de faire monter le prix des aliments en épicerie cet été

Publié le 2 fév 2021
  • La chaîne d’approvisionnement du secteur alimentaire a déraillé en raison de la Covid-19, si bien qu’il est plus payant pour certains transporteurs maritimes de ramener des conteneurs vides vers certains pays plus déconfinés que d’autres, comme la Chine, que de transporter des conteneurs pleins entre marchés où l’économie tourne encore au ralenti, comme le Canada.
  • Résultat: certaines denrées ont de la difficulté à quitter les ports. Le Canada est ainsi incapable d’exporter ses petits pois, et d’autres pays ont le même problème avec leurs stocks de soya et de riz. Des experts s’inquiètent que la situation fasse monter le prix des produits alimentaires au cours des prochains mois.