Consommation

Nouvelles, données et tendances en consommation [voir aussi: Commerce de détail, Commerce en ligne, Marketing, Prévisions économiques]

Lululemon veut percer le marché canadien de l’entrainement virtuel

Publié le 7 oct. 2021
Lululemon veut percer le marché canadien de l’entrainement virtuel

Le Mirror de Lululemon (Source: Lululemon)

  • L’entreprise de Vancouver, reconnue principalement pour ses vêtements de sport, va introduire sur le marché canadien le Mirror, un grand panneau interactif d’entrainement déjà commercialisé aux États-Unis. 
  • Cet appareil arrive dans un marché déjà bien occupé par une foule d’autres produits d’entrainement interactifs récemment développés par de grandes marques.

Le Mirror de Lululemon est un appareil semblable à un grand miroir. 

  • Doté d’un écran, il peut diffuser des cours d’entrainement en ligne. 
  • Il dispose également d’une caméra que l’utilisateur peut activer pour obtenir des commentaires d’un entraineur lors de cours diffusés en direct.

L’appareil sera d’abord présenté en démonstration dans plusieurs magasins Lululemon au pays, avant d’être disponible pour achat en novembre. 

Il n’est pas à portée de toutes les bourses:

  • Le prix de base de l’appareil sera de 1895 $. 
  • Des frais mensuels de 49 $ seront ensuite requis pour accéder à du contenu.  

Il devra se tailler une place dans le marché de l’entrainement à la maison, qui s’est développé rapidement ces deux dernières années – particulièrement sous l’impulsion du confinement dû à la pandémie.

  • Apple, Nike et Amazon ont récemment lancé leurs propres applications d’entrainement virtuel.
  • Google a acheté plus tôt cette année Fitbit, un fabricant de moniteurs d’activité physique.
  • Plusieurs fabricants d’appareils d’entrainement, comme NordicTrack et Peloton, donnent déjà accès à du contenu d’entrainement en ligne.
Félix Côté
En savoir plus En savoir plus

La chaine Dormez-vous? a vendu des matelas usagés en les présentant comme neufs

Publié le 29 sept. 2021
La chaine Dormez-vous? a vendu des matelas usagés en les présentant comme neufs

(Source: Dormez-vous)

  • Plusieurs matelas de la chaine présentés comme des fins de ligne ou comme produits démonstrateurs étaient en fait, selon une enquête de Radio-Canada, des produits sous garantie retournés par leur premier acheteur. 
  • Il s’agirait d’une représentation fausse ou trompeuse, donc une pratique interdite, car contraire à la Loi sur la protection du consommateur.

La garantie Échange confort de Dormez-vous? permet à un client de retourner un matelas dans les 100 jours suivant l’achat s’il n’en est pas satisfait. 

Or, plusieurs matelas retournés dans le cadre de cette garantie sont ensuite revendus comme des produits démonstratifs ou des fins de ligne. 

  • Un employé de la chaine a même dit à Radio-Canada qu’il s’agit d’une pratique généralisée. 

20% des vendeurs de Dormez-vous? omettraient de dire aux clients que le démo qu’ils achètent est en fait un matelas usagé. 

Radio-Canada dit avoir consulté des courriels internes de l’entreprise qui démontrent que les cadres versent des bonus aux employés qui parviennent à vendre des démos.

La direction de la chaine de magasins a réagi.

  • Elle s’excuse, dit qu’il s’agit de cas isolés et que les détaillants concernés «n’ont peut-être pas expliqué correctement aux clients» quels étaient exactement les produits qu’ils achetaient. 
Félix Côté
En savoir plus En savoir plus

Les Canadiens voudront encore acheter en ligne auprès des PME après la pandémie

Publié le 28 sept. 2021
Les Canadiens voudront encore acheter en ligne auprès des PME après la pandémie

(Source: Unsplash)

  • Selon un sondage d’Ipsos pour la banque RBC, 4 Canadiens sur 5 souhaitent continuer de magasiner en ligne auprès des PME lorsque l’économie se sera entièrement rétablie de la crise sanitaire. 
  • 72% des Canadiens disent par ailleurs que la forte présence sur les médias sociaux des petits commerces les a aidés à découvrir leur offre de produits.

Qu’est-ce qui sera ouvert ou fermé au Québec à la fête du Travail?

Publié le 3 sept. 2021
Qu’est-ce qui sera ouvert ou fermé au Québec à la fête du Travail?

(Source: Unsplash)

  • Beaucoup de Canadiens seront en congé lundi 6 septembre à l’occasion de la fête du Travail.
  • Par conséquent, plusieurs commerces et services seront fermés, mais d’autres restent ouverts. Voici ce qu’il faut savoir.

OUVERTS à la fête du Travail (6 septembre)

  • Petites épiceries
  • Marchés publics
  • Dépanneurs et tabagies
  • Stations d’essence
  • Certaines pharmacies
  • Transports en commun (l’horaire du dimanche ou un horaire spécial peut s’appliquer)
  • Restaurants
  • La plupart des musées
  • La plupart des boutiques
  • Librairies
  • Collecte des ordures ou des matières recyclables
  • Hôpitaux

Attention: pour certains commerces ou services, les heures d’ouverture les jours fériés peuvent varier de l’horaire habituel. Mieux vaut vérifier avant de prévoir un déplacement.


L’essentiel des nouvelles importantes chaque jour en 10 minutes? C’est ce que vous offrent les deux bulletins quotidiens d’InfoBref. Essayez-les: abonnez-vous gratuitement ici ou cliquez sur le bouton «Infolettres» en haut à droite


FERMÉS à la fête du Travail (6 septembre)

  • Points de service gouvernementaux (fédéral, provincial et municipal), par exemple ceux de Passeport Canada ou la ceux de la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ)
  • Bureaux de Poste Canada
  • La plupart des succursales SAQ, sauf celles situées dans les marchés publics et les SAQ Express
  • Succursales de la SQDC
  • Magasins d’alimentation à grande surface (certains demeureront ouverts avec un horaire réduit)
  • Écocentres
  • Banques et les caisses
Félix Côté
En savoir plus En savoir plus

À cause de la sécheresse, vous payez votre viande et votre pain plus cher

Publié le 1er sept. 2021
À cause de la sécheresse, vous payez votre viande et votre pain plus cher

(Source: Unsplash)

  • Le manque de précipitations et le temps très chaud cet été ont eu un effet dévastateur sur certains types de récoltes au pays, notamment le blé, le canola et le soya. 
  • L’impact se fait sentir sur certains produits vendus en épicerie, comme les viandes et les produits céréaliers, explique à InfoBref l’économiste Sylvain Charlebois. En revanche, les récoltes de certains fruits et légumes vont si bien que les prix ont baissé dans la dernière année.

Cette année, Statistique Canada estime que la production canadienne va diminuer de:

  • 35% pour le blé;
  • 27% pour l’orge;
  • 33% pour l’avoine;
  • 24% pour le canola; et
  • 8% pour le soya.

Ces baisses auront un effet significatif sur le prix des viandes, des volailles et du pain, a souligné à InfoBref Sylvain Charlebois, directeur du Laboratoire d’analyse agroalimentaire de l’Université Dalhousie.

«Le climat n’est pas la seule variable qui affecte les prix», indique le chercheur, puisque d’autres facteurs poussent à la hausse le prix de certains aliments. 

Dans la dernière année :

  • les frais liés à la logistique ont augmenté; et
  • la main-d’œuvre est plus difficile à recruter. 

«Mais le prix de certains autres aliments a baissé», tempère Sylvain Charlebois. 

  • C’est par exemple le cas des fruits et légumes, qui ont connu de meilleures conditions de récolte. 

De juillet l’an dernier à juillet cette année, les prix au Canada ont fluctué différemment, selon la catégorie d’aliment :

  • +3,1% pour les viandes
  • +8,6% pour la volaille 
  • +3,5% pour les produits laitiers
  • -0,6% pour les fruits frais
  • -7,5% pour les légumes frais
Félix Côté
En savoir plus En savoir plus

Recevez gratuitement par courriel l’essentiel des nouvelles politiques, économiques, technologiques et internationales, chaque matin et fin d’après-midi

À l’avenir, vous pourrez peut-être payer vos applis iOS hors de l’App Store

Publié le 29 août 2021
À l’avenir, vous pourrez peut-être payer vos applis iOS hors de l’App Store

(Source: James Yarema / Unsplash)

  • Depuis ses débuts, l’App Store d’Apple oblige les éditeurs d’applications payantes à faire payer dans l’App Store l’achat de l’appli ou l’abonnement à son contenu, ce qui permet à Apple de prélever une commission de 30%.
  • Cela pourrait changer: Apple propose d’autoriser les éditeurs à envoyer par courriel à ceux qui viennent de télécharger leur application sur l’App Store des instructions pour aller plutôt payer sur le site web de l’éditeur.

Cette possibilité permettrait aux développeurs de contourner la commission imposée par Apple sur les produits ou les abonnements vendus directement sur iOS. 

  • Cela pourrait théoriquement représenter une économie très importante pour les éditeurs.
  • Dans les faits, cependant, plusieurs grands éditeurs d’applications, dont Netflix et Spotify, contournent déjà le système de paiement et obligent leurs abonnés à payer via leur propre site web – même s’ils ne peuvent pas envoyer de courriel aux gens qui viennent de télécharger leur application pour les inciter à le faire.

Pourquoi Apple ferait cette concession:

  • Le géant fait face à une action collective des petits éditeurs d’applications.
  • Il a négocié une entente avec les avocats de ces éditeurs. L’entente comprend la possibilité de payer une application hors de l’App Store.
  • Elle comprend d’autres dispositions: un fonds de 100 millions $US, dont le montant serait partagé entre les petits éditeurs; et la promesse que les résultats de recherche dans l’App Store seront fondés sur des critères «objectifs», sans être manipulés pour favoriser telle ou telle application au profit d’Apple 

Mais cette entente doit d’abord être autorisée par une juge pour entrer en vigueur.

Il se trouve que la même juge doit, par ailleurs, statuer sur une autre poursuite – indépendante de la première, mais pour des accusations similaires – intentée contre Apple par Epic Games, éditeur du populaire jeu Fortnite.

  • Apple avait retiré Fortnite de l’App Store, justement parce que l’éditeur y avait intégré un mode de paiement direct qui contournait l’App Store.
Félix Côté
En savoir plus En savoir plus

RDS retrouve la rentabilité, mais les chaines télé de sports sont en déclin

Publié le 27 août 2021
RDS retrouve la rentabilité, mais les chaines télé de sports sont en déclin
  • La chaine sportive appartenant à Bell Média a généré un bénéfice avant intérêts et impôts de 8,4 millions $ pour des revenus de 138 millions $ lors de l’année de diffusion terminée en août 2020, selon les chiffres du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC).
  • L’année précédente, après plusieurs décennies de rentabilité, RDS avait déclaré un déficit de 161 000 $. 

RDS Info, la chaine d’information en continu de RDS, elle, a perdu 6,2 millions $ entre septembre 2019 et août 2020.

TVA Sports, la concurrente de RDS qui appartient à Québecor, est demeurée déficitaire depuis son lancement en 2011. 

  • La chaine a toutefois réduit son déficit: il est passé de 17 millions $ en 2018-2019 à 10 millions $ en 2019-2020. 

Mais la tendance à long terme est inquiétante: les deux chaines principales perdent beaucoup d’abonnés. 

  • RDS a perdu 264 000 abonnés (-11%) en 2019-2020 et 1 million (-32%) en 4 ans. 
  • TVA Sports a perdu 111 000 abonnés (-24%) en 2019-2020 et 500 000 (-24%) en 4 ans. 
Félix Côté
En savoir plus En savoir plus

Action collective contre des géants de la techno: avez-vous réclamé votre 20 $?

Publié le 25 août 2021
Action collective contre des géants de la techno: avez-vous réclamé votre 20 $?

(Source: Unsplash)

  • En 2017, la Cour supérieure du Canada autorisait une action collective d’Option Consommateurs contre Sony, Samsung, Panasonic et d’autres fabricants d’appareils électroniques, qui auraient comploté pour fixer un prix trop élevé de leurs piles au lithium-ion qui se trouvaient dans plusieurs de leurs appareils électroniques.
  • Il est maintenant possible de soumettre une réclamation: un total de 650 000 Canadiens pourront se partager les 13 millions $, soit 20 $ chaque. 

Les 7 entreprises visées par l’action collective n’ont pas admis leur faute. 

Mais elles ont accepté de verser 21,3 millions $, dont 8,3 millions $ serviront à payer les honoraires d’avocats et divers frais.

Qui peut réclamer?

Les Canadiens qui ont acheté, entre 2000 et 2012, un appareil (peu importe la marque) comportant une pile rechargeable au lithium-ion peuvent réclamer 20 $ d’ici le 17 décembre, sans devoir fournir une preuve d’achat, sur le site recoursbatteries.ca

Félix Côté
En savoir plus En savoir plus

Les Canadiens ont réduit leurs dettes, hors hypothèques, pour la première fois en plus de 20 ans

Publié le 24 août 2021
Les Canadiens ont réduit leurs dettes, hors hypothèques, pour la première fois en plus de 20 ans

(Source: Unsplash)

  • Du début de la pandémie à janvier cette année, les Canadiens ont remboursé un peu plus de 20 milliards $ de dettes non hypothécaires, dont près de 17 milliards $ en soldes impayés de carte de crédit, selon Statistique Canada. C’est la première fois depuis le milieu des années 1990 que les dettes non hypothécaires des ménages diminuent au pays. 
  • Mais les dettes hypothécaires, elles, ont augmenté de 100 milliards $ pendant la même période, à cause de l’augmentation du prix des maisons unifamiliales.

Le gouvernement teste 7 concepts pour moderniser la consigne

Publié le 17 août 2021
Le gouvernement teste 7 concepts pour moderniser la consigne

(Source: Unsplash)

  • D’ici 2022, Québec veut élargir la consigne pour y inclure les contenants de boissons faits de verre, de carton, de plastique ou de métal et dont le format va de 100 ml à 2 l.
  • Pour tester différentes nouvelles méthodes de récupération, le gouvernement a lancé aujourd’hui 7 projets pilotes en parallèle, répartis dans 6 villes du Québec: Granby, Châteauguay, Trois-Rivières, Mont-Laurier, Terrebonne et Montréal.

La consigne permet à un consommateur de rapporter un contenant vide recyclable pour se faire rembourser une petite partie du prix qu’il a payé lors de l’achat.  

  • Le montant remboursé varie entre 0,05 $ et 0,20 $ par contenant rapporté.

À l’heure actuelle:

  • La consigne permet seulement de rapporter les contenants de verre ou de plastique de certaines bières et boissons. 
  • Les formats acceptés varient entre 200 ml et 2 l, selon le type de boisson.
  • Le système est géré en partie par l’industrie, et en partie par un système public.

Le gouvernement avait déjà annoncé en 2020 son intention de moderniser la consigne.

  • Québec y voit une manière de lutter contre le réchauffement climatique.
  • Le secteur du traitement des déchets est «l’un des plus importants secteurs émetteurs de GES», a précisé le ministre de l’Environnement Benoit Charrette, ce matin en conférence de presse. 

Le projet pilote:

  • Les bouteilles d’eau, de vin et de spiritueux, les cartons de jus et de lait, et les contenants de boisson faits de métal qui portent la mention «Consignée Québec» s’ajoutent à la liste des contenants assujettis à la consigne.
  • Les contenants de 100 ml à 2L sont acceptés. 
  • Dans certains projets pilotes, les consommateurs rapportent les contenants à des détaillants, comme actuellement. Dans d’autres projets, ils les amènent plutôt à des centres de dépôt.
  • Mais les consommateurs qui rapportent des contenants testés ne se font pas rembourser.

Tous les Québécois devraient avoir accès à une consigne élargie d’ici la fin de 2022. 

  • Le mode de fonctionnement sera déterminé à partir des résultats des projets pilotes. 
  • Le montant de la consigne pourra alors être réclamé pour tous les contenants consignés.
  • Selon l’Association québécoise de récupération des contenants de boissons, 85% de ces contenants seront consignés dans le nouveau système.
Félix Côté
En savoir plus En savoir plus

Le paiement minimal de certaines cartes de crédit va augmenter à 3% du solde

Publié le 21 juil 2021
Le paiement minimal de certaines cartes de crédit va augmenter à 3% du solde

(Source: Unsplash)

  • Le paiement périodique minimal exigé sur les cartes de crédit entrées en vigueur avant le 1er août 2019 est actuellement de 2,5% du solde de la carte. À compter du 1er août cette année, il augmentera à 3%. 
  • Afin de contrer le surendettement des ménages, le gouvernement fédéral avait adopté en 2019 une mesure pour hausser progressivement le paiement minimal des cartes de crédit jusqu’à 5% du solde en 2025. Le paiement minimal des cartes entrées en vigueur depuis août 2019 est déjà de 5% ou plus.

L’inflation aux États-Unis atteint 5,4%, son rythme le plus élevé depuis 2008

Publié le 13 juil 2021
L’inflation aux États-Unis atteint 5,4%, son rythme le plus élevé depuis 2008

(Source: Pixabay)

  • Alors que les analystes s’attendaient en juin à une hausse des prix de 0,5% par rapport à mai, la hausse a plutôt été de 0,9% sur un mois, et de 5,4 % sur un an – soit la plus élevée depuis 13 ans.   
  • Cette hausse est liée à une forte reprise de la demande et à des difficultés d’approvisionnement, qui touchent particulièrement le secteur de l’automobile. 

La production de voitures neuves est ralentie par la pénurie de semi-conducteurs, ce qui pousse vers le haut le prix des véhicules. 

  • Les prix des voitures d’occasion a bondi de 45% en un an.

En parallèle, le prix de l’essence a subi la même augmentation: +45%.

L’inflation sous-jacente, qui exclut les coûts de l’énergie et des aliments, a été de 4,5% sur un an, soit la plus forte hausse en plus de 30 ans. 

La Banque centrale américaine (la Fed) n’a pas l’intention de modifier sa politique monétaire pour limiter l’inflation, du moins pas pour l’instant.

  • Elle pourrait relever son taux directeur et limiter les mesures d’aide à l’économie américaine. 
  • Mais elle a indiqué qu’elle attendrait que l’inflation annuelle reste supérieure à 2% pendant un certain temps, sans en préciser la durée, avant d’entreprendre de tels changements. 
Félix Côté
En savoir plus En savoir plus